S. Martin expose en détails le possible partenariat du FCGB avec le club de la province de Guizhou

S. Martin expose en détails le possible partenariat du FCGB avec le club de la province de Guizhou

Le - Interview- Par

En entretien avec France 3 Aquitaine, c'est encore Stéphane Martin, président des Girondins de Bordeaux, qui a donné les détails actuels d'un possible rapprochement des Marine et Blanc avec un club chinois, dans le cadre d'un partenariat au niveau de... la formation, voire plus si affinités.


"La formation, c'est sûr, c'est un vrai savoir-faire du club. On parle souvent de Lyon, et à juste titre, parce que Lyon est vraiment dans l’excellence, mais nous aussi. On a tendance à l’occulter, parce que justement on se compare toujours à Lyon, mais il ne faut pas oublier que Lyon c’est le numéro 1 en Europe, derrière Barcelone. Donc nous aussi nous sommes très bons dans la formation, et c’est aujourd’hui crucial de développer ce savoir-faire, car c’est un savoir-faire qui est reconnu. En Chine, effectivement il y a des projets aujourd’hui de développer énormément toute la formation, puisque le gouvernement chinois a un peu sifflé la fin de la récréation pour ce qui est d’aller acheter des clubs à l’étranger ou bien d’acheter des stars à prix d’or qui au bout de quelques mois ont le mal du pays et critiquent, au mieux, les terrains et, au pire, le mode de vie en Chine. Donc on peut comprendre que ça agace un petit peu le gouvernement... Aujourd’hui, la législation a changé en Chine, il n’y aura pas plus de trois étrangers l’année prochaine dans les clubs chinois, et il y a aussi une taxe sur les transferts qui a été instaurée et qui fait que quand vous dépassez les 6 millions d’indemnités de transferts vous devez participer à un fond gouvernemental pour la formation en leur donnant aussi 6 millions.


http://www.zupimages.net/up/17/45/s6si.png


Au final, tout ça fait que l’économie du foot en Chine change, et qu'aujourd’hui il y a une réorientation des fonds sur la formation. Dans ce cadre-là, effectivement, on a des clubs qui sont intéressés, et puis pas seulement par nous, car c’est un vrai mouvement général. Les clubs chinois se tournent vers les clubs européens, car ils sont un peu en retard sur la formation. Aussi, il y a là un projet à long terme du gouvernement chinois qui est d’organiser la Coupe du Monde 2030 et d’avoir une équipe compétitive pour jouer le titre. Dans ce cadre-là, on a en effet été approchés, ce qui prouve qu’on est reconnu par des clubs chinois, pour faire un partenariat. C’est un sujet très intéressant, qui peut nous permettre d’avoir plus de moyens sur la formation et de continuer à développer ce savoir-faire ici.


Les discussions qu'on a eues font qu'à ce stade on n'a pas encore eu de réponse à la proposition qu'on a faite. Mais d'ici la fin de l'année on saura, notamment de la part du premier club nous ayant approchés ; et qui est prioritaire ; si on engage un partenariat. Et si ce n'est pas le cas, il y a d'autres clubs qui peuvent être intéressés. Mais pour l'instant nos échanges avec ce club de la province de Guizhou sont bien engagés sur un projet qui irait dans les deux sens, pour développer le savoir-faire des éducateurs sur place, grâce à du consulting de nos formateurs auprès d'eux, et faire venir des joueurs sur de courtes périodes, afin de ne pas perturber leur scolarité. L'idée serait que ce soit dynamique et enrichissant pour tout le monde, et qu'on voit aussi, sur des séjours assez courts, leur manière de travailler, qui peut être impressionnante par certains points, malgré des infrastructures en retard si comparées à ce qu'on a en Europe. En tout cas, on aurait aussi à apprendre d'eux je pense. En plus, la région de Guizhou ressemble un peu à l'Aquitaine (sourire), car c'est au sud, ils ont des savoir-faire locaux en matière d'alcool, et car c'est très vert. Du coup c'est la zone la moins polluée du pays... Donc si le partenariat peut même aller au-delà du foot par la suite et être, si ça abouti, un vrai jumelage de clubs, ce serait intéressant à tous les niveaux."


En continu