S. Martin : "Aujourd'hui c'est prétentieux voire ridicule de dire qu'on est de leur niveau (OM et OL)"

S. Martin : "Aujourd'hui c'est prétentieux voire ridicule de dire qu'on est de leur niveau (OM et OL)"

Le - Interview- Par

Optimiste (trop ?) à la fin de l'été quant à un classement final possiblement élevé des Girondins, le président Stéphane Martin a, visiblement, calmé ses ardeurs suite au mois d'octobre "catastrophique" (c'est son terme) de l'équipe bordelaise et à la défaite à Rennes au tout début de ce mois de novembre. Pire, puisque Martin, pour le compte de France 3 Aquitaine, tient à présent un discours assez fataliste.


"L'écart avec les équipes de tête ? Oui, il se creuse... Déjà, au nombre de points, et puis sur le niveau. C'est à dire qu'aujourd'hui, si on regarde les matches, on a bien l'impression qu'on est quand même très en-dessous de Lyon et Marseille, sur qui on part, en plus, avec un handicap de 9 et 8 points, respectivement. Les joueurs ? Sur le début de saison ils ont été au niveau auquel on les attendait, mais là c'est moins bien. Lyon, sur leurs derniers matches, c'est au-dessus de nous, ils ont un meilleur potentiel offensif. Et leur centre de formation est probablement le meilleur en Europe derrière celui de Barcelone. Dès qu'ils sortent un jeune, il s'impose comme titulaire, et c'est ça tous les ans. Tousart, Aouar, on dirait qu'ils sont pros depuis 10 ans... C'est quand même une équipe qui est au-dessus de nous. Il faut le reconnaître, et donc, vu la qualité de leur effectif, ce n'est pas un scandale qu'il soit devant nous. Revenir sur eux sera compliqué, mais on va voir si on peut...


Marseille, je pense que finalement c'est une équipe qui nous ressemble un peu, avec beaucoup de talents devant mais qui est moins complète que Lyon au milieu de terrain et en défense ; à mon avis. Mais aujourd'hui ils tournent eux aussi très bien, et c'est donc un peu prétentieux - voire ridicule - de dire qu'on est de leur niveau, même si je pense que Marseille nous ressemble un peu et qu'on peut entrer en compétition avec eux."


En continu