Roxana Maracineanu : "C'était la meilleure des solutions à ce moment-là"

Roxana Maracineanu : "C'était la meilleure des solutions à ce moment-là"

Le - Coronavirus - Par

Interviewée par Europe 1, la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a été interrogée sur le choix fait par la France de ne pas reprendre le championnat de football professionnel ni le sport professionnel suite à la crise du Covid-19, au contraire de ce qui a été fait chez les autres grandes nations du football.

Sa réponse :

"Les décisions ont toutes été prises par les instances le moment venu, lorsque le chef du gouvernement a annoncé qu'il ne serait pas possible de reprendre le championnat comme il nous l'avait été proposé ; à savoir, pour le football : une reprise au 13 juin et une fin au 03 août. C'est la seule proposition que j'ai eue sur mon bureau de mon côté. Évidemment, lorsque le Premier Ministre a annoncé, dans son premier discours avant le 11 mai : "Le championnat ne pourra pas reprendre", c'était la meilleure des solutions à ce moment-là, avec les conditions que l'on connaissait en France. Encore une fois, la crise n'est pas la même dans tous les pays. Le nombre de personnes décédées et malades n'est pas le même, et les modalités pour le football professionnel, en particulier, et donc pour le soutien du football professionnel, ne sont pas les mêmes en France."

"Nous avons soutenu le football professionnel, cela au même titre que tous les autres acteurs du sport, cela jusqu'à la moindre association, jusqu'au moindre éducateur sportif, jusqu'au moindre sportif ; dans cette période de crise. Nous les avons soutenus économiquement, ce qui n'était pas le cas dans les autres pays, et finalement c'était devenu un vrai impératif pour eux de reprendre, économiquement parlant. Maintenant, si ce gap économique peut être plus fort pour certains clubs, qui espéraient peut-être engranger plus de droits TV sur le contrat qui s'est achevé, je les encourage à remonter au créneau sur le mois de juillet pour des matchs amicaux."

"Évidemment, au mois de juillet, si l'on peut rejouer, on ne va pas vite rouvrir les stades et regarder l'herbe pousser. Il va bien falloir occuper ce temps-là, ce calendrier, avec une décision responsable de la Ligue et de la Fédération, qui est de reprendre le championnat dans le respect d'une reprise progressive et douce pour les joueurs, parce que c'est également important, vu que l'année prochaine c'est un calendrier très resserré qui attend nos joueurs de football. Reprendre le championnat fin août, je trouve cela responsable, et reprendre les dernières compétitions qui restaient pour la Fédération fin juillet / début août ça l'est aussi. Puis, surtout, il faut encourager nos deux clubs, le PSG et l'OL, pour qu'ils finissent leur saison européenne 2019/2020 dans les meilleures conditions et avec les meilleurs résultats possibles. C'est ça notre objectif."

Retranscriptions faites par nos soins

Roxana Maracineanu : "C'était la meilleure des solutions à ce moment-là"

Contenu sponsorisé

En continu