Quintin : "Je n'ai pas perdu connaissance mais ça a été un sacré choc"

Quintin : "Je n'ai pas perdu connaissance mais ça a été un sacré choc"

Le - Anciens- Par Aymeric

Durant la deuxième mi-temps du match de Ligue 2 Clermont - Châteauroux (3-3) du weekend dernier, un terrible incident a eu lieu puisque le polyvalent joueur défensif de la Berrichonne, Erwan Quintin, passé par Bordeaux à ses débuts en pro, a été victime d'un choc très violent avec le joueur clermontois Jacques Salze. De nombreuses blessures au visage, une face défigurée sont à déplorer et de longues semaines de convalescence attendent l'ancien de Vannes et d'Arles Avignon,qui s'est confié au Télégramme.

"Le ballon ressortait de la surface de Clermont, je suis seul à vouloir prendre le ballon de la tête et, au dernier moment, le joueur arrive à fond sur moi en me chargeant de bas en haut. Comme je ne l'ai pas vu arriver, je n'ai pas pu me protéger et j'étais complètement relâché. J'ai été surpris et je me suis demandé ce qui m'arrivait. Je n'ai pas perdu connaissance mais ça a été un sacré choc. J'étais touché à la bouche, il y a avait du sang et j'ai perdu une dent.

(...) J'ai une fracture du nez avec la cloison nasale déviée, une fracture de la mâchoire supérieure, une fracture du plancher orbital, une entorse du rachis crânien et des points de suture au palais et j'ai plusieurs dents ébréchées.
Je vais donc me faire opérer demain (aujourd'hui NDLR) matin de la mâchoire, du nez aussi, et on va me réaxer ma dentition. Je n'aurais pas besoin de chirurgie pour la fracture orbitale.

(...) il faut compter un mois de consolidation. Pour la reprise, c'est encore difficile à dire. Je pense qu'il faudra bien deux à trois mois. (...) J'ai la chance d'avoir beaucoup de soutien. On peut dire que la famille du foot est unie car j'ai reçu de nombreux appels, des messages de joueurs que je ne connais pas forcément. Ça fait beaucoup de bien. Le club est aussi au top, il s'occupe de tout. Tous les jours, les dirigeants, le staff, les joueurs m'appellent, ça fait vraiment du bien. Et ma famille est bien là aussi. J'ai eu la visite de Didier Ollé Nicolle, que je ne connaissais pas personnellement. C'est vraiment sympa. Salze est passé me voir après le match aux Urgences (à Clermont) mais il n'est pas resté longtemps car on s'occupait de moi. Il m'a envoyé un texto aussi pour s'excuser"

En continu