Pierre Rondeau : "Je suis très curieux de voir comment la DNCG va réagir"

Pierre Rondeau : "Je suis très curieux de voir comment la DNCG va réagir"

Le - Vente des Girondins - Par

Sur le plateau de l'After Foot (RMC), l'économiste Pierre Rondeau a partagé ses inquiétudes avant le passage des Girondins devant la DNCG dont il avance la date du 2 juillet :

"C'est un ensemble assez complexe, même avec les autres dossiers ça l'était car il manquait de l'argent. C'est un club très endetté. On parle de fonds propres de Gérard Lopez. Il faut savoir d'où ils viennent... Car il y a 48 heures, on parlait uniquement de crédits et là on parle de 7M€ de sa part mais aussi d'un prêt à King Street et Fortress de 20M€. Dans ce cas, King Street qui avait une dette devient créancier devant Gérard Lopez. Concernant les 10M€ d'aide publique, pour avoir discuté avec l'Élysée, ils étaient peu enclins à prêter de l'argent, soit à Quillot à l'époque en vue d'un RJ, soit à Gérard Lopez dont il y a 48 heures, le dossier était jugé périlleux selon leurs termes. Ils ne sont donc pas sûr d'avoir ces 10M€."

"Le passage devant la DNCG est prévu le vendredi 2 juillet, organisme qui avait déjà été floué par les dirigeants Girondins la saison dernière et qui avait aussi suivi Lopez à Lille. Donc même si la banque Rothschild, le tribunal de Commerce de Bordeaux et le mandataire ad hoc ont validé le dossier, je suis très curieux de voir comment la DNCG va réagir. Mais les supporters te diront qu'ils ont été sauvé de la relégation et du RJ, ce qui est vrai. Mais je les comprends car il réagissent sur une décision d'un tribunal de Commerce.

Retranscription faite par nos soins

Pierre Rondeau : "Je suis très curieux de voir comment la DNCG va réagir"

Contenu sponsorisé

En continu