Philippe Fargeon : "Quand on prend 20 buts en 9 journées, il y a danger"

Philippe Fargeon : "Quand on prend 20 buts en 9 journées, il y a danger"

Le - Interview- Par

Sur les ondes d'ARL, Philippe Fargeon reste conscient et expose les problèmes défensifs des Girondins qui ont encaissé 20 buts depuis le début du Championnat :

"Quand on prend 20 buts en neuf journées, il y a bel et bien un danger qui existe. On verra à la fin de l’année lorsque l’on comptera les points. Je pense que certains clubs se retrouveront tôt ou tard en difficulté aussi. Je ne peux pas croire que des équipes comme Saint-Etienne, qui est en grosse difficulté, ou Clermont-Ferrand puissent continuer sur ce rythme-là. Regardons le problème à présent, on prend trop de buts. On ne peut pas espérer jouer les compétitions européennes, en étant la pire défense du championnat."

"Il est certain qu’il y a une évolution par rapport à la saison dernière. La gestion de cette équipe par les américains a été compliquée. Ils n’ont pas la même notion que nous, de l’entreprise ou de la gestion du personnel. Un certain nombre de joueurs se retrouvait dans une situation très compliquée. Ils ne savaient pas s’ils allaient rester, si le club allait descendre. Même nous, nous ne savions pas ou tout ça nous conduirait. Imaginez les salariés qui aiment bien la ville de Bordeaux, qui ont envie de rester, mais qui n’étaient pas sûrs que le club existe encore. Il faut se rappeler qu’il y a quelque temps, dans notre cas, si on descendait, les joueurs devenaient libres de contrat. Se demander quoi faire la saison prochaine entre partir, rester… Tout ça fait que ça n’était pas évident. Il y a effectivement un problème défensif. En prenant trop de buts, on ne peut pas gagner, c’est ce que je pense. Mais, je persiste. Il y a ce bon côté d’avoir une équipe qui revient à chaque fois au score et ça n’est pas négligeable. "

Retranscription faite par nos soins

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu