Philippe Doucet : "Le conflit GACP - King Street ? L'échec était annoncé"

Philippe Doucet : "Le conflit GACP - King Street ? L'échec était annoncé"

Le - Interview GA - Par

Nouveaux bouts du passage, hier dans 'Girondins Analyse' (RIG, podcast ICI), de Philippe Doucet.

Cette fois, le journaliste de Canal + répond sur le(s) conflit(s) entre actionnaires américains du FCGB :

"Sans faire le parallèle avec ce que j'ai connu comme dirigeant d'Angers ; même si nous avons aussi eu des problèmes de mésententes dans l'actionnariat, avec des gens venus chercher autre chose que moi et qui m'ont déçu, faisant que ça s'est mal fini ; je ne suis pas surpris des désaccords dans le board des Girondins. Mais avec le SCO, ce n'est pas comparable, car même si pour vous ce n'est pas terrible d'être 7-8ème de Ligue 1 je peux vous dire que c'est quand même autre chose que de redresser un club en National. On avait récupéré un club moribond et on l'avait fait remonter en Ligue 2. Mais à Bordeaux, là, c'est très différent, car les repreneurs américains avaient des idées claires d'entrée, mais pas forcément compatibles.

GACP voulait diriger et avait un projet ; qu'ils auraient sans doute appliqué de la même manière ailleurs ; alors que King Street venait pour des motifs purement financiers. Ce n'était pas pour le très court terme et donc pas pour partir dès demain, probablement, mais pas pour le long terme non plus et sans doute pour faire un coup sur 3-4 ans. La somme d'achat du club à M6, était quand même importante, et donc on ne doit pas négliger ces investisseurs, mais il fallait savoir d'entrée que derrière - et ce n'était pas possible de se tromper sur ça... - ils allaient vouloir en tirer des revenus importants. Après, si je ne suis pas vraiment surpris du conflit, c'est car l'attelage était particulier. GACP venait avec un projet, mais n'avait pas l'argent, donc ils ont sollicité des fonds. On avait là deux types d'actionnaires, finalement très différents, donc ce n'est pas surprenant qu'ils ne s'entendent pas. L'échec était annoncé. Mais j'espère que la suite ne sera pas un désastre pour Bordeaux."

Retranscription faite par nos soins

Philippe Doucet : "Le conflit GACP - King Street ? L'échec était annoncé"

Contenu sponsorisé

En continu