Pedro Pauleta : "Les duos d’attaquants, une chose qu’on ne voit plus trop"

Pedro Pauleta : "Les duos d’attaquants, une chose qu’on ne voit plus trop"

Le - Anciens - Par

Le (nouveau) site officiel de la Ligue 1 publie un entretien croiséPedro Miguel Pauleta et Jean-Pierre Papin, deux anciens grands buteurs du championnat de France passés par les Girondins de Bordeaux, racontent leurs souvenirs et spéculent sur une éventuelle association entre eux qui aurait pu avoir lieu dans un passé alternatif :

Papin : "Pour moi, notre duo aurait fonctionné sans aucun problème ! Un duo, c’est d’abord une question de volonté : avoir envie de partager avec l’autre. Nous associer devant aurait été compliqué à contrer pour beaucoup d’équipes. Avoir deux buteurs ensemble, je pense que ça aurait été un vrai bonheur ! (...) J’aurais laissé Pedro devant la surface en vrai numéro 9 pour que je puisse tourner autour de lui. (...) Comme nous n’avons pas les mêmes qualités, nous aurions été compatibles à 200% ! En fait, notre seul point commun était de marquer des buts"

Pauleta : "Évidemment que l’on aurait pu jouer ensemble. Ça aurait été un honneur. J’ai eu la chance de connaître Jean-Pierre à Bordeaux. Et j’en profite pour préciser que c’est quelqu’un que j’admirais beaucoup comme joueur. (...) Les duos d’attaquants sont d’ailleurs quelque chose que l’on ne voit plus trop en ce moment dans le foot moderne. Les gens n’ont plus l’habitude de voir des paires offensives.

(...) Je remarque clairement que les attaquants ont peur de tirer maintenant. Je vois des avant-centres qui ne tirent pas au but… Personnellement, je n’ai pas souvenir d’avoir terminé un match sans l’avoir fait au moins une fois.  (...) Il y a une autre différence avec notre époque, les centres. Avant, les n°9 en avaient à exploiter, aujourd’hui si un attaquant attend les centres, il ne va pas marquer beaucoup de buts…Car les joueurs de côtés repiquent à l’intérieur pour frapper."

Pedro Pauleta : "Les duos d’attaquants, une chose qu’on ne voit plus trop"

Contenu sponsorisé

En continu