Paul Lasne et son père, Laurent (écrivain et journaliste), parlent de leur rapport au football

Paul Lasne et son père, Laurent (écrivain et journaliste), parlent de leur rapport au football

Le - Anciens - Par

Bel entretien croisé, à lire dans L'Équipe, entre Paul Lasne, milieu polyvalent de Montpellier, ex du centre de formation des Girondins de Bordeaux, et... son père, Laurent, écrivain et journaliste. Les deux hommes évoquent leur rapport au football et Laurent explique notamment comment il est étonné de la carrière de son fils, lequel a une approche assez romanesque de son sport et avoue humblement que le joueur qu'il est devenu ne le ferait sans doute pas rêver.

Laurent Lasne : "Je vis la carrière de mon fils d'abord comme une surprise. Paul n'était pas forcément programmé pour devenir joueur professionnel. On avait simplement un rituel hérité de mon père : regarder les grands matches ensemble à la télévision. (...) On habitait à côté de Paris et du Parc des Princes, à Saint-Cloud... Le premier match qu'on va voir au stade avec son père, c'est vraiment fondateur. Je me souviens très bien du mien, également au Parc des Princes. Curieusement, je me souviens plus des tribunes et du tumulte dans les gradins que du match. J'avais neuf ans et ça m'a profondément marqué..."

Paul : "Petit, on essaie surtout d'imiter ses idoles et au fur et à mesure on se fixe à un poste. Mais il faut savoir garder sa personnalité. Le foot moderne est assez stéréotypé, mais les plus grands joueurs sont ceux qui ont gardé leur part d'instinct. (...) Quand je me suis rendu compte que je n'avais pas le talent pour faire partie des joueurs qui me faisaient rêver petit, il y a peut-être eu une désillusion... Je ne suis pas sûr que si je me voyais aujourd'hui avec mes yeux d'enfant j'aimerais me voir jouer. J'étais un joueur parmi d'autres. Mais c'est déjà un très bel objectif d'avoir réussi à être professionnel (sourire)."

Paul Lasne et son père, Laurent (écrivain et journaliste), parlent de leur rapport au football

Contenu sponsorisé

En continu