Otávio : "On travaille pour presser tout le match, mais la fatigue..."

Otávio : "On travaille pour presser tout le match, mais la fatigue..."

Le - Réactions- Par

Suspendu prochainement (trois cartons jaunes reçus en moins de dix matches), le milieu défensif brésilien des Girondins de Bordeaux, Otávio, a livré ses analyses d'après Bordeaux - Dijon (2-0, 1/16ème de finale de la Coupe de la Ligue), dans des propos rapportés par ARL.

"Comme a dit le coach, la victoire est très importante pour la confiance et pour continuer le travail, avant la suite du championnat et le prochain tour de coupe. On travaille pour commencer à presser d'entrée et le faire tout le temps, tout le match, mais je pense qu'il y a un peu de fatigue... C'est normal qu'après avoir marqué tôt on soit un peu redescendus, pour après represser haut, et je pense qu'il faut travailler chaque jour pour faire tous les matches comme ça. C'est très important, car on met l'adversaire en difficulté pour sortir de la zone défensive et qu'on récupère mieux le ballon afin de repartir pour marquer un but. Dimanche, on joue Nantes mais ce match commence dès maintenant (hier) : récupération, mentalité, travail ; c'est très important, il faudra gagner ce derby. En plus, c'est un match à 6 points je pense, car Nantes est 2ème et que nous on doit regagner en championnat.

(...) En Ligue 1, tous les matches sont durs, physiques, il faut tout le temps courir, mais le plus important c'est de bien jouer avec le ballon, de vouloir se créer des opportunités pour gagner et marquer le jeu en récupérant haut, en étant forts, pour être plus proches du but adverse. (...) Mon carton jaune ? On sait que dans cette compétition, après dix matches on recommence un cycle... Mais je suis un joueur défensif, j’ai besoin de courir, d'être au marquage, c'est normal parfois les fautes, les cartons. Je ne pense pas que je méritais ce carton jaune, quand même, je ne pense pas qu’il y ait faute. Mais c’est comme ça... Après, il y a beaucoup de joueurs qui travaillent pour avoir une opportunité de jouer et on va continuer à travailler, ensemble, à faire les choses bien, pour continuer à gagner et faire tout ce que je coach demande afin de développer notre jeu. Que je joue avec Aurélien Tchouaméni ou bien avec Youssef Aït Bennasser, c'est pareil, rien ne change, car le coach nous demande les mêmes choses. Pour le groupe, c'est important qu'il n'y ait pas des titulaires et puis des remplaçants mais qu'on soit ensemble, pour aider Bordeaux, tout donner, être les meilleurs."

En continu