Nicolas Paolorsi : "Les Girondins sont peut-être allés trop loin avec les Ultras"

Nicolas Paolorsi : "Les Girondins sont peut-être allés trop loin avec les Ultras"

Le - Interview- Par Julien

Intervenant sur RMC, Nicolas Paolorsi a confirmé le fait que les Girondins souhaitaient s'appuyer sur des anciens passés au club.

À côté de cela, l'incertitude plane à tous les niveaux, dont celui où évoluera le FCGB la saison prochaine :

"Il va falloir que Gérard Lopez remette la main au pot ce que King Street a pu faire les années passées. Les fonds d'investissement ont quand même remis la main à la poche ces dernières saisons. À présent, c'est Gérard Lopez qui est attendu. C'est possible que Fortress fasse une ristourne comme ils l'ont fait les saisons passées. Ils ont d'ailleurs été assez classe et arrangeant depuis qu'ils sont arrivés au club."

"Aujourd'hui, il y a beaucoup d'incertitudes sur l'avenir du club. Au niveau de la direction aussi. La tendance est à ce que Gérard Lopez reste mais il n'a pas les cartes en main. Il a des créanciers au-dessus de lui qui peuvent le sortir du projet. [...] Admar Lopes qui a échoué dans l'équipe construite, on n'est pas sûr de le voir la saison prochaine. La seule tendance c'est que les Girondins ont envie de s'appuyer sur des anciens."

"On a conscience qu'on a mal géré certaines choses, qu'on en a ratées. Je pense qu'il y a une réflexion autour de la relation avec les Ultras. Il y a une ambiance géniale au Matmut, on n'avait pas connu ça du temps de Frédéric Longuépée. Maintenant, peut-être qu'on est allés trop loin dans cette direction, trop à l'extrême. Et on est en train de s'en rendre compte."

Retranscriptions faites par nos soins

En continu