Nicolas Paolorsi : "M6 ça faisait longtemps qu'ils étaient vendeurs"

Nicolas Paolorsi : "M6 ça faisait longtemps qu'ils étaient vendeurs"

Le - Médias - Par

Lors d'une interview réalisée par la chaîne Youtube Thomas Parle Foot, il a été demandé à Nicolas Paolorsi, journaliste pour RMC, si M6 avait eu le choix quant à la possibilité de vendre le club à quelqu'un d'autre que les investisseurs américains GACP et King Street ; alors que désormais KS est seul aux commandes : 

"Des investisseurs chinois ? Il y en a qui ont tourné autour de Bordeaux, oui. Je ne saurais plus exactement dire les noms mais il y a eu beaucoup de rumeurs et des approches aussi. On sait qu'il y a de gros propriétaires chinois de vignobles, de domaines, qui sont dans le bordelais. Il y a eu des pistes avec ça mais ce n'était pas des pistes qui étaient vraiment concrètes. On reproche beaucoup à King Street d'avoir repris le club avec GACP, et à la base c'était un attelage, il faut le rappeler. King Street a récupéré le bébé en décembre, mais à la base c'est GACP et King Street qui avaient acheté le club. GACP devait gérer la partie sportive et avait dit en quelques sortes à King Street : 'Vous, vous êtes nos financiers, on bosse ensemble, mais nous on va s'occuper de tout ce qui est sportif'. Finalement, la gestion de GACP au niveau financier, qui a fait des choses incroyables avec des notes de frais, des dépenses incalculables, a fait que King Street a voulu les évincer. Du coup, il y a eu un accord financier et ils ont réussi à les sortir du deal et King Street est devenu actionnaire majoritaire."

"Pour en revenir à tout ça, on a aussi beaucoup reproché à M6 de vendre à cet investisseur américain, mais le vrai problème c'est qu'il n'y avait pas 12 000 d'investisseurs qui gravitaient autour de Bordeaux. J'entends beaucoup de gens qui parlent de propriétaires locaux, amoureux du club, d'investisseurs bordelais, français, qui sont un petit peu scandalisés de voir comment ça tourne. Mais à l'époque, ils n'étaient pas là ces gens-la. Le club ne s'est pas vendu en deux semaines, M6 ça faisait longtemps qu'ils étaient vendeurs. Et donc, s'il y avait vraiment un investisseur français, solide, motivé, supporter des Girondins, il se serait manifesté bien avant. Ça n'a pas été le cas. Et il y a eu cette offre des Américains, qui tournaient autour de 60/70 millions. M6, ils l'ont vendu 100M€ ce club, mais il y avait aussi le transfert à Barcelone de Malcom qui était en partie inclus dans la boucle, et c'était une offre qu'ils ne pouvaient pas refuser."

Retranscription faite par nos soins

Nicolas Paolorsi : "M6 ça faisait longtemps qu'ils étaient vendeurs"

Contenu sponsorisé

En continu