N. Paolorsi : "La majorité des gens vient au stade quand Bordeaux gagne"

N. Paolorsi : "La majorité des gens vient au stade quand Bordeaux gagne"

Le - Médias - Par

Lors de la saison 2019-2020, encore plus que lors des précédentes, les affluences n'ont pas été des plus affolantes lors des matchs des Girondins de Bordeaux au 'Matmut Atlantique' / stade René Gallice. Pour Thomas Parle Foot, le journaliste d'RMC Nicolas Paolorsi a parlé de ce problème : 

"Le stade, au niveau de l'accès depuis le centre-ville, c'est compliqué pour se garer. Après, il y a une ligne de tramway à Bordeaux pour y aller. Mais il faut dire quelque chose : je persiste et je signe là-dessus ; il y a des grands fans de football et de sport à Bordeaux, mais la majorité des gens viennent quand Bordeaux gagne. On va prendre un exemple concret : je crois que lorsque Bordeaux est Champion de France en 2009, avec la génération Yoann Gourcuff, Marouane Chamakh, etc, le stade Chaban-Delmas, en moyenne, sur la saison, n'a pas fait le plein. Il devait être à 28000 ou à 29000. Donc il faisait quasiment le plein, mais Bordeaux était Champion de France, il y avait une génération de fou, et derrière il y avait la Ligue des Champions. Ils font un parcours exceptionnel, mais le stade n'était pas plein. Maintenant, le Matmut Atlantique comporte plein de défauts, il n'y a pas que l'accessibilité. Honnêtement, pour y travailler quasiment tout le temps, ce stade je le trouve magnifique. Quand il est rempli, il dégage quelque chose. Bon, ce n'est pas l'âme de l'ancien stade, et cette âme on ne la retrouvera jamais, car c'était un côté monument historique, etc... mais Chaban-Delmas n'était plus aux normes sur certaines choses. Le club devait payer pour le faire homologuer par l'UEFA quand il y avait une qualification en Coupe d'Europe. Donc, même si quand je vais commenter des matches de rugby dans ce stade je me régale, il fallait autre chose pour le football. Donc ils ont fait ce nouveau stade, et quand ce stade est plein, pour les gros matchs, je le trouve vraiment chouette. Alors oui, il manque d'âme, les supporters ne se le sont pas appropriés parce que ce n'est pas la propriété du club. Il manque aussi quelque chose, une saison référence.

Je suis sûr que si tu fais une saison référence dans ce stade, en où tu vas chercher une quatrième, cinquième place en Ligue 1 ; je ne dis pas que tu vas remplir le stade, mais tu vas faire des affluences entre 25000 et 28000. Je le pense vraiment. C'est une question de résultats. Si jamais ces propriétaires et cette direction veulent faire de l'argent, veulent faire venir du monde au stade, veulent qu'il se passe quelque chose autour de ce club-là ; ils peuvent faire tous les projets marketing, de développement, de business plan du monde - même s'ils ont des choses intéressantes dans leurs projets de business plan en essayant d'anticiper, de se détacher un peu des résultats sportifs pour pouvoir faire des rentrées d'argent -... Le sportif, reste le principal. Si tu ne gagnes pas sur le terrain, derrière, le stade, il restera comme il est, avec une moyenne de 23000 supporters dans la saison ; et je t'avoue que je ne les ai pas trop vus... Mais il faut qu'il se passe quelque chose sur le terrain à Bordeaux, car aujourd'hui il ne se passe plus grand-chose. Il y a eu des belles périodes, mais cette équipe n'est pas régulière. Même les joueurs, quand on les a en après-match des fois, ils nous disent : "Ouais, mais on est peut-être à notre place"... Ils terminent 12èmes. Finalement, ils ne sont pas si loin que ça de la 7ème ou 8ème place, alors qu'ils auraient pu terminer à ces places-là pour moi. Mais après, cette équipe avait-elle le potentiel pour aller plus haut ? Je n'en sais rien. Je pense que la saison prochaine va être intéressante, car tu vas garder le même groupe en espérant que tu ne t'affaiblisses pas trop. J'attends de voir ce groupe soudé, qui va enchaîner avec la même équipe, et avec le même coach aussi."

Retranscriptions faites par nos soins

N. Paolorsi : "La majorité des gens vient au stade quand Bordeaux gagne"

Contenu sponsorisé

En continu