Nicolas Paolorsi explique la manifestation des Ultramarines au Château du Haillan

Nicolas Paolorsi explique la manifestation des Ultramarines au Château du Haillan

Le - Médias - Par

Nicolas Paolorsi est revenu dans l'After Foot sur RMC sur la manifestation des Ultramarines au Château du Haillan :

"En début de semaine, on se dit qu'il y a quand même un changement de projet à Bordeaux, changement de politique sportive. Il y a eu les arrivées de Jean-Louis Gasset, puis d'Alain Roche. On repart sur des valeurs locales. C'est une façon aussi pour Frédéric Longuépée de se rapprocher des supporters, de montrer qu'il les comprend. On pensait que ça allait un petit peu atténuer puis calmer les relations qui sont plus que houleuses avec les supporters. Ça fait un an que le torchon brûle entre les Ultramarines et Frédéric Longuépée, avec un point de non-retour. Les Ultramarines ont dit qu'ils mèneraient leur combat jusqu'au bout. Finalement, mardi, à la mi-journée, les Ultramarines sont allés au Château du Haillan. Ils ont déployé une banderole "Longuépée Démission", ils se sont entretenus avec les salariés. Ils ont communiqué sur tout ce qui se passait au club. Ils trouvent que ce qu'il s'est passé au club ces dernières semaines, est un vrai signe positif. Les départs d'Antony Thiodet, Eduardo Macia, Souleymane Cissé. Ils sont un petit peu plus mitigés sur Paulo Sousa. Mais, à leurs yeux, le principal problème est toujours au Haillan : Frédéric Longuépée. Ils se sont entretenus avec le nouveau directeur de la sécurité, Arnaud Poupard, nommé par Frédéric Longuépée, avec qui ils ont des divergences. David Lafarge est toujours au club, il n'a pas été licencié. Ça fait vingt ans qu'il s'occupe des Ultramarines, ça s'est toujours bien passé entre eux. Ils ont vu que ça ne bougeait pas. Frédéric Longuépée était absent du Haillan, donc pas d'échanges avec lui."

Retranscription faite par nos soins

Nicolas Paolorsi explique la manifestation des Ultramarines au Château du Haillan

Contenu sponsorisé

En continu