MPH (en octobre 2017) : "Si je devais reprendre, le club qui m'engage devrait s'arranger avec Bruges"

MPH (en octobre 2017) : "Si je devais reprendre, le club qui m'engage devrait s'arranger avec Bruges"

Le - Mercato - Par

N'étant plus entraîneur du FC Bruges depuis l'été 2017, le belge Michel Preud'homme - qui négocierait avec Bordeaux pour remplacer le partant, Jocelyn Gourvennec - reste pourtant sous contrat avec ce club. Une petite bizarrerie que MPH avait expliquée à l'automne dernier, dans les médias belges.


"J'ai encore deux ans de contrat (jusqu'en juin 2019). Le club du FC Bruges ne me paie pas. Je pouvais arrêter d'entraîner dès que je souhaitais. Mais si je devais reprendre le boulot, le club ou le pays qui m'engage devrait s'arranger avec Bruges. Il y a une clause libératoire dans mon contrat."


Cela coûtera donc vraiment (très) cher d'attirer l'ancien gardien de but international sur le banc du FCGB.


MPH (en octobre 2017) : "Si je devais reprendre, le club qui m'engage devrait s'arranger avec Bruges"

En continu