Manu Lonjon : "D'autres manifestations vont suivre du côté des Ultras"

Manu Lonjon : "D'autres manifestations vont suivre du côté des Ultras"

Le - Médias - Par

Dans son émission, 'Manu Time' (Twitch), le journaliste Manu Lonjon a fait le point sur la situation aux Girondins de Bordeaux suite à la manifestation "Nous Les Girondins" qui s'est déroulée hier. Une manifestation qui ne serait qu'un début selon lui :

"Samedi, entre 2 500 et 3 000 personnes se sont regroupées à l'initiative des Ultramarines, pour exprimer leurs mécontentements et demander le départ de la direction du club. À titre de comparaison, les Bordelais me rappelaient qu'en 1991, lorsque c'était très chaud pour Bordeaux, ils avaient réuni 300 personnes. Ils sont contents de l'audience qu'a eu cette manifestation, du nombre. Ils sont contents que les gens aient parlé, du bruit que cela a fait. [...] D'autres manifestations vont suivre du côté des Ultramarines. On m'a fait savoir que ce n'était que le début de quelque chose. Pour eux, ce n'est là que la première pierre d'un nouveau chantier. On va dire qu'aujourd'hui c'était le jour n°1 de ce qu'ils veulent faire à Bordeaux.

[...] Rappelons que pour Bordeaux, comme pour énormément de clubs français, leur centre d'entraînement, Le Haillan, ça appartient à la mairie. Donc, les élus ont énormément de poids ! Le stade leur appartient aussi ! Comme ils ont déjà échangé et donné leurs positions, les supporters bordelais, les Ultramarines, vont donc demander aux élus de valider par des actes leurs paroles. [...] Ceux avec qui j'ai discuté sont déterminés. Ils ont montré leur force ce samedi à Bordeaux. Tu mets 3 000 personnes, un samedi après-midi, pour dire : "On ne veut plus de vous". C'est le début de quelque chose. Il faut bien comprendre que c'est Bordeaux, et les Bordelais ne sont pas des gens particulièrement virulents. Mais là...

[...] Concernant Olivier Létang (qui viendrait avec des investisseurs éventuels pour reprendre le club ou au moins le diriger ; NDLR), il y a des élections demain (municipales, ndlr). Le futur maire qui arrivera à Bordeaux a son mot à dire là-dedans. Même s'il a déjà rencontré l'entourage de la mairie ou le maire, il y a encore des choses qui vont devoir se faire. Je ne dis pas qu'Olivier Létang va arriver immédiatement à la suite des élections. Cependant, les discussions n'ont pas cessé." 

Retranscriptions faites par nos soins

Manu Lonjon : "D'autres manifestations vont suivre du côté des Ultras"

Contenu sponsorisé

En continu