Les Ultramarines ne veulent plus discuter avec Frédéric Longuépée

Les Ultramarines ne veulent plus discuter avec Frédéric Longuépée

Le - Ultramarines - Par

Suite des opérations dans la "guerre" entre les Ultramarines Bordeaux 87 (et plus généralement le Virage Sud) et les dirigeants du club, dont surtout le président Frédéric Longuépée et le directeur de la billetterie, Antony Thiodet.

Dans cet article, pour 20 Minutes, Clément Carpentier apporte donc, ce soir, de nouveaux éléments.

Les UB, agacés par les précédents échanges, refuseraient de continuer le dialogue avec Frédéric Longuépée, toujours ouvert de son côté.

"On ne nous cite pas une seule fois (dans le communiqué du club pour tenter d'apaiser les choses après l'affaire de la billetterie), on nous rabaisse encore. Il y a du dédain envers nous. Franchement, la coupe est pleine et rarement le combat a fait autant l’unanimité chez nous. (...) Joe DaGrosa doit sortir du bois ! On est prêt à discuter avec lui comme avec Hugo Varela (son bras droit) ou bien Eduardo Macia (le directeur du football), car eux ils représentent le vrai FCGB. Frédéric Longuépée et Antony Thiodet construisent un second club autour du business." déclare Florian Brunet, porte-parole des UB 87, pour expliquer ce choix des ultras.

Le conflit ne fait que s'amplifier...

Les Ultramarines ne veulent plus discuter avec Frédéric Longuépée

Photo : 'Girondins Analyse' / @Ganalyse

Contenu sponsorisé

En continu