Les réactions après Bordeaux - Nîmes (J 5)

Les réactions après Bordeaux - Nîmes (J 5)

Le - Réactions - Par

Au micro après la rencontre entre Bordeaux et Nîmes, les acteurs de la rencontre sont revenus sur le match nul entre les deux équipes (3-3).

Éric Bedouet (entraîneur de Bordeaux, via L'Équipe) :

"À domicile, oui, c'est une contre-performance. On savait que c'était une équipe difficile, toujours dans la phase positive de sa montée, qui a rencontré des grosses équipes, donc il n'y a pas de baisse de régime. Les joueurs sont à fond, jouent bien. (...) Il y a eu des petits changements dans le club, ça a peut-être désorganisé les têtes. Mais la défense concerne tout le monde, je n'accuse pas que les défenseurs, c'est tout le monde. Être 19èmes, ce n'est pas agréable, j'aurais préféré avoir 3 points et s'échapper de cette zone-là. Il ne faut pas baisser la tête."

Bernard Blaquart (entraîneur Nîmes, via l'Équipe) : 

"Les points, il faut qu'on les prenne quand on peut. Comme tout le monde, on en a besoin. Ce qui est rassurant, quand on est entraîneur, c'est que, quand on est mené au score, on sait qu'on peut revenir. On peut aussi prendre d'autres buts, c'est vrai, c'est la réalité, mais quand il y a qu'un but d'écart, ou deux des fois, jusqu'au bout on peut revenir. C'est une force collective"

François Kamano :

"L'état d'esprit est bon mais ce soir on est déçu du résultat parce qu'on a fait des efforts. On a été sanctionné sur nos erreurs. Il faudra se servir de ça sinon cela continuera de nous pénaliser. C'est en tout cas la leçon qu'on retiendra ce soir. Du côté des bonnes choses, il y a la mentalité et la volonté de continuer sur les bases du jeu qu'on a proposé ces derniers temps. J'espère que ça paiera pour la suite."

Jimmy Briand :

"À la mi-temps on était revenu sur un score négatif et on s'était dit qu'il fallait inverser la tendance ; ce qu'on avait réussi à faire, et assez brillamment, mais malheureusement on prend ce but à la fin qui gâche un peu tout. On a montré qu'on était capable de renverser les situations ; maintenant, il va falloir apprendre à gérer les fins de match pour prendre des points parce que là c'est insuffisant."

Paul Bernardoni (Nîmes, via L'Équipe) :

"On était venu chercher un ou trois points, on menait à la mi-temps donc il y a une petite frustration d'avoir lâché mais, sur la physionomie du match, on est très heureux de repartir avec un point. On a été mené, on est revenu, on a été de nouveau mené, cela montre que notre état d'esprit est toujours là, il faut le garder. (...) Sur le papier on est peut-être moins bon que les autres mais sur le terrain on démontre de grosses qualités."

Les réactions après Bordeaux - Nîmes (J 5)

Contenu sponsorisé

En continu