Les bons souvenirs que Mavuba a laissés à Bordeaux

Les bons souvenirs que Mavuba a laissés à Bordeaux

Le - Anciens - Par

Vainqueur de Bordeaux avec Lille en L1 dimanche dernier (2-0), le milieu défensif et capitaine du LOSC Rio Mavuba (31 ans) est libre en fin de saison. S'il a clairement indiqué ne pas avoir de contacts avec Bordeaux pour un retour, il a aussi plusieurs fois signifié qu'il considérerait forcément d'un œil particulier une volonté de son club formateur de le voir revenir.

Si la rumeur n'est pas (encore ?) sortie dans les médias, contrairement à celle du retour de Yoann Gourcuff, elle fait spéculer bien des supporters sur les réseaux. Mais indépendamment de ça, Rio Mavuba a laissé d'excellent souvenirs au Haillan. Pour France Football, trois Bordelais l'ayant très bien connu durant sa formation et ses débuts en pro témoignent ainsi de tout le bien qu'il pense de lui : Philippe Lucas (coach des U19), Jean-Louis Garcia (ex-entraîneur de la réserve) et Ulrich Ramé (son ancien capitaine aux Girondins).

Lucas : « Rio, je ne l’ai eu finalement que pour les gros matches, parce qu’il évoluait déjà avec la CFA. Je me souviens notamment d’une rencontre à Toulouse que je donne encore souvent en exemple à mes joueurs. En tant qu’éducateur, j’étais sur le banc et je regardais. Je n’ai quasiment rien eu à dire ce jour-là parce qu’il y avait sur le terrain un capitaine (Mavuba) qui était en fait entraîneur-joueur. Rio était un vrai leader, le relais idéal du coach sur le terrain. Il était au-dessus des autres et les tirait vers le haut. Au niveau du football à proprement parler, il avait déjà une intelligence incroyable. A la récupération, il savait exactement où se placer, il sentait déjà le jeu, il anticipait beaucoup. Même chose dans la relance, il se trompait rarement. Et techniquement, il était déjà à l’aise. On sentait le joueur de haut niveau. En plus de tout cela il avait une superbe mentalité. Il s’obligeait à être exemplaire. Il savait qu’il était important pour l’équipe, et il voulait aussi montrer qu’il méritait de jouer avec la CFA. Il était capable de chambrer, d’animer, mais aussi de rester discret quand il le fallait. Il ne ramenait pas tout à lui. Bref, il a laissé un très bon souvenir ici. Les gens n’ont que de belles choses à dire sur lui. Rio est un exemple. Comme beaucoup de jeunes, il n’a pas eu une vie facile mais ça ne l’a pas empêché de bien se comporter et de réussir. Ça prouve que quand on veut bien se donner la peine, tout le monde est capable réussir. C’est une belle histoire qui doit servir d’exemple. »

Les autres témoignages à lire ICI !

Les bons souvenirs que Mavuba a laissés à Bordeaux

Contenu sponsorisé

En continu