Le Flop 5 brésilien de J. Bée + ses souvenirs de Savio, Denilson et Malcom

Le Flop 5 brésilien de J. Bée + ses souvenirs de Savio, Denilson et Malcom

Le - Médias - Par

En complément de son Top 5 personnel des Brésiliens les plus marquants des Girondins de Bordeaux (Wendel, Fernando, Henrique, Ruiter et... Jussiê), le journaliste et co-auteur de livres sur l'histoire du club, Julien Bée, a livré deux bonus, toujours à propos des Brésiliens du FCGB.

D'abord, sans trop se justifier ni s'éterniser, il a pu lister Deivid, Christian, André, Ricardinho et... Jonathan Cafu comme son Flop 5 des Auriverdes de l'histoire du club au scapulaire. Ensuite, pour ne pas les oublier, il a parlé de trois autres joueurs brésiliens - des plus reconnus à Bordeaux cette fois - qu'il n'avait pas mis dans son Top 5 notamment car ils ne sont pas restés assez longtemps au club mais qui ont "enchanté" le public aquitain :

"Dans le temps, je cite d'abord Savio, qui est venu avant Denilson et Malcom. Il arrive du Real Madrid, en prêt, car Bordeaux avait tenté le coup vu qu'il était un peu sur la fin en Espagne et il jouait peu, malgré des saisons pas mal. Aux Girondins, il joue 36 matches, pour 10 buts, dont des coups-francs ; plus une qualité de passes, de déplacements... Il n'était pas grand, mais montrait des qualités pour amener cette vitesse, cette vista aussi. C'est dommage qu'il ne soit pas resté, car je pense que - même s'il venait du Real - en restant à Bordeaux il aurait pu franchir un nouveau cap. Et après les Girondins, sa fin de carrière s'est un peu délitée. Il a fini, je crois, à Famagouste, à Chypre ; malheureusement...

Ensuite, Denilson, tout le monde le connait. C'est un joueur historique du Brésil, et à la fin des années 90 il a été le plus gros transfert de l'histoire du football, en signant au Betis. Malheureusement, Denilson, après de bons débuts, il a plongé à Sévile... Alors il est venu à Bordeaux, en 2005, et c'était pas mal ce qu'il a fait. Après 33 matches et 3 buts, on aurait aimé qu'il reste, comme Savio. D'ailleurs, il le dit lui-même, il a fait une erreur. Mais avec ses gestes techniques et aussi son sourire, sa bonne humeur - c'est important dans un collectif -, il nous a enchantés. Allez voir des vidéos, c'était vraiment exceptionnel ; notamment face au Mans. Malheureusement, ça n'a pas fonctionné pour qu'il reste à Bordeaux et je répète qu'il dit lui-même être déçu de ne pas être resté.

Enfin, Malcom, c'est le plus récent de nos Brésiliens. On se souvient de buts extraordinaires contre Lyon ou Dijon, de dribbles, d'accélérations, mais aussi de ses sourires ou encore de sa hargne quand Bordeaux avait gagné à Toulouse et que, sur le banc en fin de match, il avait serré les poings, lui qui avait marqué. Je trouve qu'il a vraiment pris quelque chose, une appartenance aux Girondins, à qui il a amené de la technique, de la vista. Il a grandi à Bordeaux, après des débuts compliqués car il était tout jeune, mais ensuite il a vraiment pris l'ascendant sur l'environnement, sur sa situation délicate de jeune venant du Brésil. Et il s'est intégré, parfaitement, prenant un peu de temps, mais ensuite il a marqué des buts et a magnifiquement bien fait jouer ses équipiers. Donc, pour ça, il méritait d'être dans ce petit bonus.

Ces 3 joueurs brésiliens-là, en plus des 5 de mon Top, ils m'ont vraiment plu aux Girondins de Bordeaux, donc je les mets en bonus, car il méritaient aussi qu'on parle deux. Après, des Brésiliens, il y en a eu beaucoup à Bordeaux, et on peut citer Valdeir, Marcio Santos, Eduardo Costa, et Mariano plus récemment. C'était dur de choisir. Mais j'espère que cette vidéo vous aura plu !"

Retranscriptions faites par nos soins

Le Flop 5 brésilien de J. Bée + ses souvenirs de Savio, Denilson et Malcom

Contenu sponsorisé

En continu