La saison dernière, le FCGB a encore perdu (beaucoup) d'argent

La saison dernière, le FCGB a encore perdu (beaucoup) d'argent

Le - Économie - Par

Moins d'un mois après qu'M6 ait rendu public le prix total (101M€) de la vente du club à GACP et au consortium américain dirigé par Joseph 'Joe' DaGrosa, la DNCG (Direction Nationale du Contrôle de Gestion) publie son rapport datant de la fin de saison 2017-18 sur l'état financier du football pro français et de ses clubs.

Ainsi, au terme de la saison dernière, le football professionnel français affiche un chiffre d’affaires de 2,836 milliards d’euros, soit une hausse de 31% par rapport à la saison précédente, et un bénéfice opérationnel de + 161M€ contre une perte de 32M€ lors de la saison précédente.

On note, surtout, le montant record (929M€) des plus-values liées aux transferts de joueurs ; mai s aussi une augmentation de 22% des coûts de fonctionnement des clubs (y compris masse salariale), qui s’élèvent à 2 675M€. Aussi, le coût de la dette de 122 M€ (contre 45 M€ en 2016/2017) augmente et le résultat net comptable se dégrade sur la saison, affichant une perte de - 176 M€ (contre - 101 M€ en 2016/2017). Cependant, 15 clubs de Ligue 1 (contre 13 lors de la saison précédente) et 14 de Ligue 2 affichent des résultats nets bénéficiaires au terme de la saison 2017/2018. Enfin, la trésorerie des clubs professionnels est restée largement positive, avec un flux net de trésorerie positif de 140 M€ sur la saison.

Et les Girondins de Bordeaux, dans tout ça ? Un total des produits d'exploitation de 67,929M€, mais des charges de 107,565M€, soit un résultat d'exploitation de - 39,636M€. La balance des "mutations" étant positive de 19,475M€, le résultat net final est de - 21,099M€. Encore des (grosses) pertes, donc

La saison dernière, le FCGB a encore perdu (beaucoup) d'argent

En continu