L. Koscielny : "Une force collective nous anime depuis le début de saison"

L. Koscielny : "Une force collective nous anime depuis le début de saison"

Le - Réactions - Par

Défenseur d'expérience et de classe des Girondins de Bordeaux, Laurent Koscielny n'a - logiquement - pas envie de prendre parti pour ou contre les supporters, en conflit(s) avec le club pour des raisons hors-terrain. Il met plutôt en avant la réussite du domaine sportif, avec un FCGB 3ème de Ligue 1.

"Pour nous, écoutez, c'est difficile de prendre position, car on est sur le sportif et on essaye de faire avec nos moyens, car le coach est en train de mettre en place quelque chose. On réussit à assimiler, à avoir de bons résultats, donc c'est très bien, mais on reste concentrés sur ça : nos matches. Avec l'interruption du match face à Nîmes (6-0, J16) à cause du souci autour des supporters, on aurait pu perdre le fil, car cette coupure aurait pu nous faire perdre l'envie, nous couper les jambes, voire perdre le match. Mais une force collective nous anime depuis le début de la saison et le groupe vit bien ensemble. On se bat les uns pour les autres, on le montre, et je pense que c'est le plus important.

Moi, je ne savais pas pourquoi les supporters avaient fait arrêter le match, mais on l'a su après et on attendu que ça se règle. C'était désagréable de devoir retourner aux vestiaires, mais on est revenus avec les mêmes intentions que lors des premières minutes. Pour nous, le plus important était de gagner, prendre trois points, avant d'aller à Marseille. Comme j'ai dit, c'est dur de répondre sur le sujet des supporters, car on ne pense qu'au terrain, mais je comprends les deux camps. Pas de soucis sur ça. Sauf que pour nous le souci c'est de bien faire les choses sur le terrain."

L. Koscielny : "Une force collective nous anime depuis le début de saison"

Contenu sponsorisé

En continu