Khadija Shaw et ses coéquipières en conflit avec la fédération jamaïcaine

Khadija Shaw et ses coéquipières en conflit avec la fédération jamaïcaine

Le - Sélections - Par

Nouvelle attaquante des Girondines, déjà plusieurs fois buteuse lors des amicaux de pré-saison et auteure d'un doublé lors du premier match de Division 1 de 2019-20, Khadija Shaw est en grand froid avec sa fédération de Jamaïque. Comme rapporte CNews, la joueuse et ses coéquipières protestent car elles ne sont... pas payées et disent donc : 'No pay, no play', ceci tant qu'elles n'ont pas touché leur prime de participation (120 000 dollars, pour les 23 joueuses) au mondial 2019 en France !

"Nous avons fait beaucoup de sacrifices pour porter les couleurs de la Jamaïque. Nous respectons ces couleurs et les avons portées avec fierté. Et nous sommes aujourd’hui dans une situation où on doit littéralement se battre juste pour être payées. (...) Ce n’est pas qu’une question d’argent, mais aussi de changement, notamment vis-à-vis de la manière dont le football féminin est considéré, en particulier en Jamaïque. On mérite mieux, et ils peuvent faire mieux. Avec mes coéquipières, nous avons toutes décidé de ne plus participer aux prochaines compétitions tant que nous ne serons pas payées." a expliqué 'Bunny' sur son compte Instagram.

Khadija Shaw et ses coéquipières en conflit avec la fédération jamaïcaine

Contenu sponsorisé

En continu