Jonathan MacHardy : "Peut-être que J-L Gasset s'est remis la tête à l'endroit"

Jonathan MacHardy : "Peut-être que J-L Gasset s'est remis la tête à l'endroit"

Le - Interview - Par

Dans l'After Foot ce vendredi soir après la victoire des Girondins à Rennes, Jonathan MacHardy est revenu sur l'état d'esprit retrouvé des bordelais et des... bonnes décisions prises par Jean-Louis Gasset dans son onze de départ :

"Il y a eu une chose qui m'a fait penser qu'il peut y avoir une amélioration à Bordeaux, c'est quand j'ai regardé le onze de départ, c'était une première fois cette saison où j'ai vu une composition complètement cohérente : le milieu à deux complémentaire Otavio-Basic, une attaque avec deux vrais joueurs de côtés : Mehdi Zerkane* et Samuel Kalu avec Ben Arfa en 10 et derrière un numéro 9, Josh Maja. Il y a des matches qu'on a vus où les joueurs se marchaient les uns sur les autres devant : Hwang, De Préville, notamment qui étaient alignés un peu à tous les postes. À Rennes il y avait de la cohérence dans ce onze et peut-être que les joueurs se sont dit les choses, mais peut-être aussi que Jean-Louis Gasset s'est remis la tête à l'endroit."

"Sur le match, ce qui m'a plu, c'est l'état de forme de Basic et d'Otavio. Les deux ont fait un match de bon niveau et Bordeaux a gagné. Quand les deux s'entendent, qu'Otavio fait un peu le sale boulot et que Basic est à la distribution, Bordeaux fonctionne. Sur les derniers matches où Bordeaux a connu des déconvenues, les deux n'étaient pas au niveau."

"Otavio est décrié depuis son arrivée à Bordeaux parce qu'on se dit que comme c'est un Brésilien, ça doit être joga bonito, mais non, c'est un joueur qui est capable de faire le sale boulot et il le fait très bien. Il est ultra complémentaire avec Basic. Je pense vraiment qu'il y a 10 fois mieux à faire avec cette équipe des Girondins. Tu as des joueurs qui peuvent te permettre de faire un onze compétitif, il suffit de les mettre à l'endroit et aux bons postes, et cette équipe a de quoi finir dans la première partie du classement."

*formé au poste d'ailier à Monaco

Retranscription faite par nos soins

Jonathan MacHardy : "Peut-être que J-L Gasset s'est remis la tête à l'endroit"

Contenu sponsorisé

En continu