Jérôme Rothen revient sur ses précédents propos et juge "grotesque" la suspension de Malcom

Jérôme Rothen revient sur ses précédents propos et juge "grotesque" la suspension de Malcom

Le - Médias - Par

Après Jean-Michel Larqué, et toujours sur RMC*, c'est Jérôme Rothen, ancien milieu gauche de Monaco, Troyes et Paris, qui s'est ému de la lourde suspension (2 matches fermes) finalement donnée à Malcom, pour simulation, malgré l'appel des Girondins devant les instances (LFP et FFF).


L'ex international français revient d'ailleurs sur ses précédents propos, assez durs envers le Brésilien :


"J'avais dit que, pour moi, les gestes de Mariano et de Malcom n'étaient pas les mêmes simulations et que la différence de jugement était logique. J'avais réagi en disant ça - et les supporters des Girondins m’avaient insulté sur les réseaux, alors que j'adore le joueur qu'est Malcom ! -. Mais au final, j'ai réfléchi - car ça m'arrive parfois de dire des conneries - et je reviens sur ce que j'avais dit. Si le rapport de l'arbitre est le même, avec le même arbitre en plus, c'est grotesque que Mariano n'ait rien et que Malcom prenne deux matches. Si on commence à sanctionner ça par deux matches fermes... En plus, pour rajouter du ridicule, les Bordelais sont d’autant plus floués qu'ils ont fait appel pour se défendre et que le joueur reprend un match de plus derrière ! Est-ce qu'on réagirait pareil si c'était Paris ou Lyon et que dans deux matches ils devaient jouer un choc à Monaco… ? (...) Franchement, là, il faut faire une pétition !


https://www.girondins33.com/storage/breves/1518773459_breve.jpg


Après, Malcom a quand même simulé, mais ça fait partie du jeu et ça a toujours existé. Donc soit le simulateur arrive, sur le moment à perturber l'arbitre et à avoir l'avantage soit il se fait prendre et il est sanctionné sur le coup, mais c'est n'importe quoi de faire machine arrière, après, pour voir et juger les matches. Dans ce cas, qu'on mette l'arbitrage-vidéo ; et encore ça ne marchera pas pour tout, car une simulation ça peut aussi se faire à 30 mètres du but et avoir de grosses incidences."


*propos tenus dans les émissions 'Larqué Foot' (18H-20H) et 'L'After Foot' (23H-minuit).


Jérôme Rothen revient sur ses précédents propos et juge "grotesque" la suspension de Malcom

En continu