Jérôme Gnako : "Les Girondins ont l'air d'avoir pris conscience. Il va donc falloir réagir."

Jérôme Gnako : "Les Girondins ont l'air d'avoir pris conscience. Il va donc falloir réagir."

Le - Interview- Par

Au micro de 100% Girondins (France Bleu), Jérôme Gnako s'est exprimé quant au début de saison des Girondins de Bordeaux.

L'ancien joueur, Champion de France en 1987 avec les Marine et Blanc espère que le groupe a pris conscience du danger qui le guette :  

"Au vu du classement actuel et des résultats qui s’enchaînent, notamment à domicile, il y a de quoi être inquiet. En revanche, on n’est pas encore à la mi-saison. Il y a encore beaucoup d’espoir. Il faut que les joueurs en prennent conscience et de ce que l’on peut entendre, ils ont pris conscience du danger. Il va falloir réagir rapidement."

Egalement invité, Jean-Marc Ferratge est notamment revenu sur les propos de Yacine Adli, appelant les Marine et Blanc à faire front ensemble. L'ancien joueur des Girondins, confie qu'avoir pris conscience de la situation, sera positif, si cela sert de facteur de motivation : 

"J’imagine ce qui a pu se passer dans le vestiaire, comme ça peut se passer dans beaucoup de clubs, dans certaines situations difficiles. Je crois que c’est quelque chose de bien, à condition que les gens interprètent cela comme étant une mesure de motivation supplémentaire, un regroupement, un état d’esprit. Comme disait Yacine Adli, il faut que tout le monde se retrousse les manches. Puis, il faut que le reste du club suive. Comme je l’ai déjà dit, il faut selon moi, que l’on travaille sur du long terme, sur des choses concrètes, que l’on ne voit pas sur le terrain, malgré que l’on dise qu’il y ait de l’espoir. Ça passe par les joueurs et s’ils en ont pris conscience et qu’ils font les choses, ça ira mieux." 

Retranscription faite par nos soins

En continu