Jean-Marc Furlan : "En février-mars, les joueurs prêtés peuvent penser se déconnecter"

Jean-Marc Furlan : "En février-mars, les joueurs prêtés peuvent penser se déconnecter"

Le - Interview- Par Julien

Au micro de Top Marine & Blanc (ARL), Jean-Marc Furlan a évoqué la particularité des joueurs prêtés dans un club.

Cette saison, le FCGB en a contracté plusieurs pour éviter d'alourdir ses dépenses. Un fait qui peut être efficace à court terme mais qui peut s'avérer complexe pour l'actuel entraîneur de l'AJA :

"À Troyes, où il y avait d’importants problèmes financiers, j’avais demandé au président d’éviter des prêts ou alors faire des prêts avec des options d’achat. Le football est le sport collectif le plus individuel qui existe. La plupart des joueurs pensent surtout à leurs intérêts personnels. Un club de football pour un projet solide et sérieux doit avoir des joueurs qui lui appartiennent. Sinon, quand on arrive en février-mars, les joueurs prêtés pensent à leur avenir personnel. Le gros travail de l’entraîneur est dans la gestion des ressources humaines. Il y a la culture locale aussi. Tout cela est très important."

Retranscription faite par nos soins

En continu