Jean-Louis Gasset : "Voir une équipe timide dans un stade vide, c'est une horreur"

Jean-Louis Gasset : "Voir une équipe timide dans un stade vide, c'est une horreur"

Le - Réactions - Par

Jean-Louis Gasset n'a pas mâché ses mots après la prestation des Girondins face à Nîmes et a également pointé du doigt les entames plus que compliquées réalisées par le FCGB lors de ses dernières sorties :

"Sur 90 minutes, quand vous jouez les 30 premières crispées comme on l'a été, nerveux, il faut un laps de temps pour adapter une nouvelle formule et que le jeu retrouve ses qualités. Donc, aujourd'hui, on a joué qu'une heure donc ça a été un peu plus long. [...] J'ai un grand problème aujourd'hui : ce sont ces périodes. À Marseille, on était tétanisés avant le match. Au bout de 4ème minute on prend un but, à la 10e minute un pénalty... On fait des entames de match catastrophiques parce qu'on ne veut pas le ballon, parce que tout ce qu'on travaille la semaine on ne le retrouve pas. Il va falloir trouver une solution."

"Je n'ai pas revu les images du penalty mais j'ai vu que Jérôme (coach Nîmes, ndlr) était tendu à la fin. Ça fait comme un ascenseur, ça coince Hatem donc tant mieux pour nous. Oui bien sur, il n'y a pas de petites ou grande victoires. Quand on joue comme on a joué en deuxième mi-temps avec maîtrise, technique, l'allant, avec des centres, des occasions, au moins on se régale et on joue notre football. Que l'on gagne ou que l'on perde, au moins on joue le football qu'on prône et qu'on veut voir. C'est le plus important. Mais avant, de voir une équipe timide dans un stade vide, c'est une horreur."

Retranscriptions faites par nos soins

Jean-Louis Gasset : "Voir une équipe timide dans un stade vide, c'est une horreur"

Contenu sponsorisé

En continu