Jean Gallice : "C'est une grande fierté, nous nous sentons très honorés"

Jean Gallice : "C'est une grande fierté, nous nous sentons très honorés"

Le - Anciens - Par

Du côté de Bordeaux ; et même si il est originaire du Sud-Est et a commencé sa carrière à... l'Olympique de Marseille ; René Gallice - et plus généralement le nom Gallice - est un symbole. Symbole sportif, d'abord, puisque cet ancien milieu de terrain défensif, mort en 1999, a compté près de 400 matches avec les Girondins, entre 1938 et 1955 ; mais aussi et surtout humain. Car le champion de France 1950 a eu un très fort attachement et engagement à Bordeaux et même pour la France, pendant la seconde guerre mondiale. Aussi, ses enfants, André (défenseur) et Jean (attaquant, international A français), ont aussi joué en pro chez les Girondins

En marge d'un article de Sud Ouest autour de l'histoire de la famille Gallice, notamment par rapport aux Girondins, les deux frères reviennent donc sur leurs sentiments quant au fait que le nom populaire et officieux du stade 'Matmut Atlantique' soit celui de leur père, René Gallice, et ce depuis 2015 suite à un vote lancé par les Ultramarines auprès des supporters et du Virage Sud afin de contourner le naming et d'utiliser une appelation rendant hommage à l'histoire du FCGB plutôt qu'à une marque.

André Gallice : "Bien sûr, la première fois, avec le tifo géant, c'était très fort pour nous... Il reste toujours une banderole au stade avec le nom de mon père et il faut reconnaître qu'à chaque fois, l'émotion est particulière."

Jean Gallice : "Que notre père, footballeur, résistant, symbolise l'image du club des Girondins, c'est évidemment une grande fierté, et nous nous sentons très honorés."

Une juste récompense, vu le parcours de René Gallice et de sa famille.

Jean Gallice : "C'est une grande fierté, nous nous sentons très honorés"

Contenu sponsorisé

En continu