Hier, les supporters de l'OM ont déployé plusieurs banderoles contre la LFP et les pouvoirs publics

Hier, les supporters de l'OM ont déployé plusieurs banderoles contre la LFP et les pouvoirs publics

Le - Tribunes - Par

Solidaires de leurs rivaux bordelais des Ultramarines, encore victimes de la répression hier en marge du match OM - FCGB (1-0), les groupes de supporters de l'Olympique de Marseille ont affiché plusieurs messages contre la Ligue de Football Professionnel et la politique de gestion des supporters des pouvoirs publics.


De nombreuses banderoles ont été déployées dans le stade Vélodrome.


"Je me réunis tous les jeudis soirs par le biais d'une commission, je prétends vouloir remplir les stades alors que je les vide de leurs vrais supporters, je mets la pression aux pouvoirs publics et aux clubs, les clubs je les rackette, je vais même jusqu'à les punir quand ils ne remplissent pas la tribune 'face caméra' ! Je les incite à bafouer la liberté d'expression dans leurs stades quand des messages doivent m'offenser, d'ailleurs ce soir j'ai dit aux diffuseurs TV de ne pas filmer vos phrases. Alors qui suis-je ? La Ligue Professionnelle de Football."


"Je suis supporter. En 2018, les instances veulent ma mort.


"Sanctionner plutôt que discuter, interdire les supporters de se déplacer, décisions incohérentes et infondées, bienvenue à la LFP"


Malheureusement, au milieu  de ces messages de soutien général à la cause - dont ils sont aussi acteurs -, les fans de l'OM ont encore vu les South Winners afficher leur... différence (bêtise ?), avec un texte moqueur : "liberté pour les lapins*".


*Dans le monde des tribunes françaises, "lapins" est un terme pour se moquer de ceux fuyant les affrontements.


Hier, les supporters de l'OM ont déployé plusieurs banderoles contre la LFP et les pouvoirs publics

En continu