Gillot : "Le prochain entraîneur a de quoi faire"

Gillot : "Le prochain entraîneur a de quoi faire"

Le - Interview - Par

En plus des propos rapportés hier, le futur ex entraîneur des Girondins Francis Gillot, invité d'RMC ce mardi, a rendu hommage au club de Bordeaux et à ses joueurs, grâce à qui il a pu travailler comme cela était convenu pendant 3 ans, malgré quelques manques empêchant, selon lui, de faire mieux sur la durée.

"Je n'ai aucun regret sur ma décision de partir. A un moment donné, c'était mieux pour tout le monde que je parte. A partir du moment où j’ai décidé de partir, il y a eu un consentement mutuel. Je n’ai eu aucun problème avec les dirigeants, je n’ai pas été pris en otage car quand j’ai signé à Bordeaux, je savais qu’il y avait moins d’argent. On m'a demandé de travailler avec les joueurs que j’avais à disposition, donc on a essayé de travailler du mieux possible. Les dirigeants ne m’ont pas pris en traitre. (...) C’était un groupe avec des joueurs matures, et ces joueurs là ne jouaient pas beaucoup. Des garçons comme Matthieu Chalmé et David Bellion, franchement, ils ont été très bien au niveau de la mentalité et je n’ai rien à leur reprocher. On a tiré le maximum de ce groupe. Bordeaux est un grand club, mais là c’était compliqué d’être dans les trois premiers. C’est une équipe en construction, avec des jeunes qui arrivent. Le prochain entraineur a de quoi faire. (...) Dans le jeu, j'aurais aimé faire mieux, mais le style de jeu, ça dépend des joueurs. Quand on perd des garçons très techniques comme Trémoulinas, Obraniak, Plasil ou Gouffran, ce n'est pas facile."

"Luis Attaque" sur RMC

Gillot : "Le prochain entraîneur a de quoi faire"

Contenu sponsorisé

En continu