Gérard Lopez : "13M€ de dette font des Girondins un des meilleurs clubs en Europe"

Gérard Lopez : "13M€ de dette font des Girondins un des meilleurs clubs en Europe"

Le - Interview- Par Julien

Au cours de la conférence de presse donnée par les Girondins le 15 juillet, Gérard Lopez est revenu sur la dette du club fondue de 75%.

Le propriétaire du club se vante désormais d'une stabilité financière (dette de seulement 13M€) parmi les plus fortes en Europe mais aussi des 24M€ (10 + 14) apportés en cash suite aux deux passages devant la DNCG et sa commission d'appel :

"Pour n’importe quel président propriétaire de club français, de Ligue 1 ou Ligue 2, bloquer 24M€ ça n’arrive pas très souvent. Il faudrait montrer les exemples. Si je l’ai fait, c’est dans l’esprit de la conciliation et de sauvetage du club sinon on aurait pris un chemin différent."

"Il y a eu une négociation (sourires) je ne dirai pas violente mais rude (avec les créanciers, ndlr). Elle s’est faite sans aucune porte cachée. Abandonner c’est abandonner. C’est un effort très important des créanciers."

"Si on est passé devant le tribunal de Commerce c’est parce qu’on ne veut pas lancer de requête en justice. Ce qu’on veut c’est qu’un club qui a tout fait pour rester en L2 et qui sportivement est descendu et on sait qu’il y a eu des erreurs de commises - c’est parce que le club a tout fait et plus que ça. Au niveau de la capitalisation, valeur joueurs, se retrouver avec grosso modo 13M€ de dette, ça en fait un des meilleurs clubs non pas en France mais en Europe. Ces efforts consentis par les créanciers le sont pour que les Girondins continuent à exister et puisse remonter rapidement en L1. Je serai plus que choqué si cela ne nous était pas permis."

Retranscriptions faites par nos soins

En continu