Frédéric Longuépée : "Si il y a urgence ? Oui, il y a urgence..."

Frédéric Longuépée : "Si il y a urgence ? Oui, il y a urgence..."

Le - Réactions - Par

ARL a posté, sur son site, la version "longue" de la réaction de Frédéric Longuépée, le président directeur général des Girondins de Bordeaux, après l'élimination à Pau, en Coupe de France, hier (3-2, après prolongations) :

Voici donc, après son soutien au coach Paulo Sousa et ses paroles pour appeler à une réaction, l reste du discours de Longuépée :

"Le football est fait d’opportunités et Pau a su les saisir, donc bravo à eux, bravo au sport néo aquitain. En ce qui nous concerne, c’est une autre alerte. J’en parlerai avec Eduardo Macia (le directeur du football du FCGB, NDLR) et puis avec le staff très rapidement. Il va falloir se ressaisir très vite et prendre conscience de nos manquements. Les prochaines étapes vont être importantes : Nantes, Marseille... Et il va falloir rapidement montrer un autre visage. Voilà. On ne peut pas se réjouir d’avoir perdu en 16ème de finale de Coupe de France. Encore une fois, il y a eu les opportunités, on n’a pas su les saisir, mais Pau a su. Il y a eu deux actions et demi et ils ont mis trois buts.

Il faut de l'envie, de l'engagement, de la motivation. La reconstruction est un challenge qui nécessite du temps et de la patience. Voilà. On n'est pas dans un univers réputé pour sa patience, mais on va essayer de cumuler les deux et de faire en sorte de relever la tête très, très vite. S'il y a urgence ? Oui, il y urgence... Le championnat est important et deux échéances capitales arrivent : Nantes et Marseille ; deux équipes qui jouent bien et son respectivement 2ème et 4ème du championnat - ou 5ème, je ne sais plus (Marseille est second, Nantes 4e, NDLR) -. Mais en tout état de cause il va nous falloir jouer à fond et vite remonter au classement. Paulo Sousa est-il menacé ? Paulo est notre coach, on a confiance en lui et on va rapidement relever la tête."

Retranscription faite par nos soins

Frédéric Longuépée : "Si il y a urgence ? Oui, il y a urgence..."

Contenu sponsorisé

En continu