François Kamano : "L'arrivée de mon fils m’a un peu déstabilisé, il a fallu s’adapter"

François Kamano : "L'arrivée de mon fils m’a un peu déstabilisé, il a fallu s’adapter"

Le - Interview - Par

François Kamano, le N°11 des Girondins de Bordeaux, attaquant du côté gauche des Marine et Blanc, a répondu aux questions de L'Équipe, il y a quelques jours. Le jeune international guinéen, révélé du côté de Bastia et sous contrat au FCGB jusqu'en juin 2020, retrace sa progression constante et explique avoir eu un "frein" à celle-ci, la saison dernière.

En effet, la... naissance de son enfant a été un événement, forcément, nouveau dans sa vie personnelle et a pu nuire à ses performances sur le terrain en impactant son rythme de vie hors des entraînements. Un petit qui ne fait pas ses nuits, ça épuise...

"L’an dernier, il y a des choses qui m’ont un peu bloqué, mais je savais qu’en étant patient, qu’en continuant de travailler, ça allait payer. J’ai inversé la vapeur depuis l’arrivée de Poyet, on va dire ça. Au final, j’ai inscrit huit buts et délivré quatre passes décisives. C’est pas mal, même si je peux faire encore beaucoup mieux. (...) Les blocages, c’était hors football, même si je ne veux pas me cacher derrière ça. Il y a eu l’arrivée de mon fils, un grand changement dans ma vie. Ça m’a un peu déstabilisé, il a fallu s’adapter. Le déclic a peut-être eu lieu contre Lille (victoire 2-1, il marque doublé). Mentalement, ça m’a fait énormément de bien. A partir du moment où le coach m’a redonné sa confiance, il fallait rester sur cette lancée".

François Kamano : "L'arrivée de mon fils m’a un peu déstabilisé, il a fallu s’adapter"

En continu