Florian Brunet : "On s’est déjà mis en ordre de travail pour ce logo"

Florian Brunet : "On s’est déjà mis en ordre de travail pour ce logo"

Le - Interview - Par

Durant l'émission de GirondinsideTV, il a été notamment question de la refonte du logo du club. Florian Brunet, porte-parole des Ultramarines, s'est longuement exprimé à ce sujet. 

"C’est une évidence que l’on préfère que l’équipe marche sur le terrain et que le logo peut paraître secondaire et que le terrain doit être notre unique pensée. Bien entendu que le sportif est notre obsession mais le sportif est le résultat d’un club qui se porte bien moralement. Mais comment arrive-t- on à un sportif qui marche ? On arrivera pas à avoir un sportif qui marche sans avoir un centre performant et un fort sentiment d’appartenance car ce sont ces recettes qui ont marché par le passé."

"On ne sera jamais le Real Madrid, on n'aura jamais un budget de fou sauf si on est racheté par un émirat mais envisageons d’avoir un budget modeste. Il faut que les meilleurs jeunes de la région viennent aux Girondins, qu’ils aiment les Girondins et que cela se sente sur le terrain. Et la première pierre du sentiment d’appartenance, ce sont les emblèmes donc le logo est très important. Même avant que la réunion commence, c’est avec ça qu’est arrivé Mr Jacquemier. Il nous a dit qu’il y avait peut-être quelque chose à faire avec le logo. Pour Longuépée et Poupart, je ne peux rien faire mais pour le logo, il y a quelque chose à faire, nous avons donc foncer dans cette voie."

"Depuis la réunion, nous attendons des nouvelles du club. Il n’y a toujours pas de ligne directe, moi je ne risque pas de les appeler car je n’ai pas son numéro à Thomas Jacquemier. Mis à part les déclarations de Sylvie Pépin qui ne vont pas dans le bon sens, de notre côté, on commence à s’organiser pour être force de propositions. On s’est déjà mis en ordre de travail pour cela. La mairie a sacralisé le rôle des supporters dans la refonte de ce logo, voilà ce qui en ressort actuellement. Pour le moment, les ultras ne sont pas en leader, on observe. Si cela traine trop, on prendra l’initiative de prendre les devants." 

Retranscription faite par nos soins

Florian Brunet : "On s’est déjà mis en ordre de travail pour ce logo"

Contenu sponsorisé

En continu