Florian Brunet : "On doit autant recruter à la mentalité des joueurs qu’au talent"

Florian Brunet : "On doit autant recruter à la mentalité des joueurs qu’au talent"

Le - Interview - Par

Le porte-parole des Ultramarines, Florian Brunet s'est positionné, sur GirondinsideTV, sur le choix de continuer ou non avec Jean-Louis Gasset l'année prochaine sur le banc des Girondins de Bordeaux. 

"Pour cette saison oui, après c'est à lui qu'appartient la réponse. En tout cas, nous supporters je pense qu'on a suffisamment l'expérience depuis plusieurs années pour savoir que ça ne vient pas de l’entraîneur. C'est un état d'esprit, on parle de l'état d'esprit du club et de l'équipe, ça fait des années. On le réclamait déjà énormément sur Triaud, on doit autant recruter à la mentalité des joueurs qu’au talent, c'est quelque chose dans notre futur recrutement qui doit être essentiel. Il faut qu'on faut qu'on se remettre à recruter des hommes qui ont les caractéristiques pour aimer le club et qui sont des battants sur le terrain. C'est avant tout ça qu'il faut créer, il faut avoir des idées dans le recrutement. Il faut recruter davantage à l'état d'esprit, c'est ce qui est défaillant sur cette équipe. Je pense que Jean-Louis Gasset est complètement désarmé par rapport à ça." 

"Nous, on a vu l'évolution des mentalités. Depuis 10 ans, on n’a pas l'impression que le niveau intellectuel se soit pas beaucoup élevé. En 2010, quand l'équipe commençait à aller mal, on se voyait avec Chalmé, avec Trémoulinas, avec Carrasso et on discutait des problèmes de l'équipe. Pour Marseille on vient pour donner un discours très fort. On a vraiment essayé de passer beaucoup d'émotion dans ce discours, de vraiment d'élever les choses. On a plutôt été flatteurs vis à vis d'eux alors qu'on aurait pu beaucoup plus les enfoncer, on a plutôt, au vu du contexte, essayer de les stimuler positivement intellectuellement. On ne voit aucune réaction et ce n’est pas depuis que cette année ça fait plusieurs années. Je me souviens, il y a 10 ans ou 15 ans, quand on allait voir les joueurs immédiatement, il y avait un Diarra, un Carrasso qui se mettait en avant qui nous tenait tête."

"On ne voit plus ça maintenant, ils sont trop dans leur bulle et ils n’ont plus assez conscience de leurs responsabilités. On les materne trop des le centre de formation et il faut lutter contre ça. Il faut rapprocher les joueurs du peuple à l'instar de ce que fait un peu le rugby là, les joueurs de l’UBB qui vont avec les supporters boire une bière après le match."

"On a trop éloigné les joueurs des supporters et honnêtement si Jean-Louis Gasset nous dit : « Écoutez les gars, j'ai encore la pêche, je veux encore aider le club. ». Enfin excusez-moi, lui claquer la porte au nez et de croire qu'on va faire mieux avec quelqu'un d'autre ça serait con. Si quelqu'un qui peut relever ces mecs et leur dire leurs 4 vérités, connaissant le personnage c'est bien Jean-Louis Gasset. Puis la tactique, excusez-moi mais on ne fait pas de bourricot, cheval de course. Je pense qu’on aurait Mourinho ou je ne sais qui, il ne fera pas mieux que Jean-Louis Gasset." 

Retranscription faite par nos soins

Girondinside TV

Florian Brunet : "On doit autant recruter à la mentalité des joueurs qu’au talent"

Contenu sponsorisé

En continu