FF : "Jamais dans l'histoire du foot français des ultras n'avaient entretenu une relation aussi forte"

FF : "Jamais dans l'histoire du foot français des ultras n'avaient entretenu une relation aussi forte"

Le - Médias - Par

A l'occasion de la Saint-Valentin, hier, comme pour aller dans le sens de... Cheick Diabaté, le site du journal France Football a ramené cette très symbolique fête des amoureux au monde du football, et à celui des tribunes plus exactement. FF s'est ainsi penché sur le cas des "histoires d'amour qui durent entre supporters", mettant en tête de liste celles des Ultramarines et des Magic Fans.

"Saint-Étienne et Bordeaux, en couple depuis 24 ans

La force d'un couple réside parfois dans sa complémentarité. Pour ces deux là, c'est indéniablement le cas. Entre Saint-Étienne l'ouvrière, et Bordeaux la cité bourgeoise, ç'aurait pu être l'histoire d'un amour impossible. Pourtant, jamais dans l'histoire du foot français des ultras n'avaient entretenu une relation aussi forte. Tout commence un beau jour de juin 1992. Les ultras bordelais organisent un tournoi entre supporters auquel sont conviés leurs homologues stéphanois des Magic Fans, un jeune groupe nouvellement créé. Contre toute attente, c'est le coup de foudre. Des liens très forts se tissent entre eux. Aujourd'hui, fait unique en ligue 1, Bordelais et Stéphanois organisent des tifos communs, et chantent à l'unisson, lorsque leurs deux équipes s'affrontent.

Outre ces animations de stade, les rencontres entre les deux clubs sont l'occasion pour les supporters d'innover au stade
, comme ce fut le cas en 2011. A l'époque, les Ultramarines avaient fait preuve de beaucoup d'autodérision en se moquant de leur propre attaquant qui ne mettait plus un pied devant l'autre. Le résultat : un chant pour supplier Jérémie Janot de laisser marquer Fahid Ben Khalfallah. Cette saison encore, il y a fort à parier que les bordelais se voient réserver le meilleur accueil qui soit au Chaudron, lorsqu'il s'y déplaceront lors de la 36ème journée de Ligue 1."

FF : "Jamais dans l'histoire du foot français des ultras n'avaient entretenu une relation aussi forte"

En continu