"Feindouno a marqué à la dernière minute, déclenchant une ovation extraordinaire au Parc des Princes"

"Feindouno a marqué à la dernière minute, déclenchant une ovation extraordinaire au Parc des Princes"

Le - Insolite- Par Aymeric

Dans 'L'After Foot' d'hier soir (RMC), dans le cadre d'une rubrique centrée autour des "meilleurs et/ou premiers souvenirs de supporters, au stade", un supporter du Paris Saint-Germain, prénommé Benjamin, est venu nous raconter son souvenir marquant. Paradoxalement, il s'agissait d'une défaite à domicile du PSG, celle contre Bordeaux en 1999, donnant le titre aux Girondins et privant l'Olympique de Marseille de ce sacre. La défaite des Parisiens était donc souhaitée, en tribunes, par tous les fans de la capitale eux-mêmes !


http://www.zupimages.net/up/17/31/s695.jpg


"Paris recevait Bordeaux, et l'enjeu c'était que Marseille (finalement vainqueur 1 à 0 à... Nantes) pouvait être champion si Bordeaux perdait. Moi, je vivais ma première fois au Parc des Princes, c'était mon rêve d'enfant, mon père m'avait enfin accompagné pour m'acheter un maillot floqué Marco Simone. J'étais très fier, mais complètement perdu car l'ensemble du stade supportait l'équipe de Bordeaux, afin d'éviter que Marseille, ennemi de toujours, ne soit champion. C'était une soirée très spéciale... J'étais jeune j'étais un peu paumé ! Moi, je voulais que Paris gagne, même si je connaissait la rivalité avec l'OM, mais c'était ma première fois au Parc, donc... Je vivais un évènement magique, mais tout le monde autour de moi voulait que Paris perde. Donc c'est très bizarre.


Et finalement, comme vous le savez, Feindouno a marqué à la dernière minute et a déclenché une ovation extraordinaire dans le Parc des Princes, car Marseille n'allait pas être champion, c'était sûr. Moi, j'avais 10 ans, 11 ans. On n'était pas loin du virage et quand on chantait un peu pour soutenir le PSG et essayer de gagner ce match, les abonnés du virage nous huaient et nous insultaient, et ils chantaient encore plus fort pour soutenir Bordeaux. C'est complètement dingue comme ambiance !"


En continu