Éric Bedouet : "Il y aura des rotations à faire, c'est obligé, il faut que l'entraîneur pense à ça..."

Éric Bedouet : "Il y aura des rotations à faire, c'est obligé, il faut que l'entraîneur pense à ça..."

Le - Réactions - Par

Au cours de sa conf' de presse d'après Bordeaux - Gent (qui est à voir ci-dessous en intégralité), Éric Bedouet, le coach provisoire des Girondins, heureux du succès et de la qualif' pour les poules de l'Europa League, a été questionné sur la façon dont il avait vécu le match. Alors que le FCGB cherche un 'vrai' entraîneur, pour laisser son préparateur physique historique reprendre son travail habituel, ce dernier, qui "laisse faire le club", confie "prendre du plaisir, match après match", dans "ce rôle différent, où il faut être moins cash avec les joueurs". Mais il semble surtout, dans tout son management, préparer le groupe pour que le technicien qui arrivera puisse travailler dans un bon contexte.

"Sur le banc, c'était un match très difficile. Vraiment. Autant il y a des matches qui se passent un peu mieux, mais là... En fait, on sentait que... Avec les faits de jeu... J'étais inquiet parce que nos 2 milieux de terrain (Plasil et Tchouaméni, NDLR) ont pris un carton, donc on se disait qu'il allait peut-être falloir les changer. Mais chapeau à eux d'avoir su gérer, d'être restés concentrés jusqu'au bout. Ils ont été remarquables, le plus jeune comme le plus âgé.

(...) Je suis très heureux de cette qualification, pour les joueurs, qui le méritent. Mais là, maintenant, on y est jusqu'en décembre, ce n'est pas de la rigolade. Il faudra faire attention à ne pas perdre de points à cause de ça. Mais c'est pour ça que c'est compliqué, aussi, de recruter avant de savoir si on est en poules. Car on a plein de joueurs, mais on ne sait pas s'il y aura des rotations à faire. Là, il y en aura, c'est obligé, pas de soucis. Il faut que l'entraîneur pense à ça, car c'est important. Tout le monde veut jouer, tout le temps, mais ce n'est pas possible. L'entraîneur doit équilibrer l'équipe, voir les forces en présence à certains postes... Là, j'ai fait jouer des joueurs, mais j'aurais pu en aligner d'autres. Je pense à Jaro Plasil, qui n'est plus tout jeune et a terminé difficilement, mais il est tellement intelligent sur le terrain que ça compense..."

Éric Bedouet : "Il y aura des rotations à faire, c'est obligé, il faut que l'entraîneur pense à ça..."

Contenu sponsorisé

En continu