Enfin du changement ?

Enfin du changement ?

Le - La Rédac. - Par

Après un début de saison calamiteux en Ligue 1, les Girondins se déplacent à Guingamp ce dimanche après-midi, seul adversaire qui fait pire que les Marine et Blanc en championnat (0 point sur 15, contre 4).

Après 12 matchs joués toutes compétitions confondues (6 victoires, 2 nuls et 4 défaites), les Girondins ont très souvent fait confiance à un onze similaire d'une rencontre à l'autre, sans surprise au vu de l'effectif actuel. Benoît Costil, Maxime Poundjé, Pablo, Jules Koundé, Sergi Palencia, Lukas Lerager, François Kamano ou encore Jimmy Briand ont enchaîné les rencontres. Idem pour Jaroslav Plasil qui du haut de ses 36 ans a démarré chacune des 12 premières rencontres de la saison avec plus ou moins de difficultés, tout comme certains de ses coéquipiers.

Ce ne sera pas le cas à Guingamp ce soir. Le duo Bedouet-Ricardo a convoqué un groupe montrant plusieurs choix dont ceux de laisser quelques "cadres" au repos et d'autres bien au chaud afin d'éviter un déplacement difficile (Jimmy Briand, ndlr). Ainsi, à Guingamp, Igor Lewczuk, Jaroslav Plasil et Jimmy Briand figurent dans la case 'choix de l'entraîneur'.

L'absence du buteur français devrait donc logiquement déclencher la première titularisation en championnat d'Andreas Cornelius. Au milieu, l'effectif pléthorique des Girondins peut offrir plusieurs possibilités : Otavio ou Toma Basic pourrai(en)t-il(s) enfin (r)avoir leur chance ? Ou l'expérience sera-t-elle à nouveau privilégiée avec un possible duo Lerager - Sankharé ?

Le retour de blessure de Maxime Poundjé va également apporter une cartouche supplémentaire sur les côtés. Depuis le match à Nîmes, Youssouf Sabaly a enchaîné les rencontres et donc démarré sa remise en route. La polyvalence du sénégalais va également appuyer la concurrence à droite où Sergi Palencia enchaîne lui aussi. Au stade de Roudourou, cet après-midi, l'un de ces trois joueurs restera sur la touche.

Quoiqu'il en soit, après 5 rencontres en championnat, les Girondins seraient bien inspirés de changer les habitudes d'un onze qui se retrouve aujourd'hui 19ème de Ligue 1. Histoire de proposer autre chose dans le jeu, mais aussi pour donner une réelle signification au duo Bedouet - Ricardo.

Enfin du changement ?

Contenu sponsorisé

En continu