Disparition d'Emiliano Sala : pilote pas habilité, avion d'une société-écran, des éléments troubles...

Disparition d'Emiliano Sala : pilote pas habilité, avion d'une société-écran, des éléments troubles...

Le - Faits divers - Par

Relayant le "Times", Le Parisien révèle que David Ibbotson, le Britannique qui pilotait l'avion Nantes - Cardiff disparu lundi soir avec Emiliano Sala dedans, n'était pas habilité à transporter des passagers payants. Il ne disposait que d'un certificat de pilotage à titre privé et n'aurait d'ailleurs pas dû piloter, puisque c'est Dave Henderson, plus expérimenté, qui devait diriger l'appareil : un Piper Malibu PA-46 immatriculé aux États Unis, que Sala a d'ailleurs trouvé en mauvais état avant le vol

Concernant cet avion, Le Point avance qu'il appartenait à "une société-écran, la Southern Aircraft Consultancy Limited, qui possède une boîte postale située au Royaume-Uni, à Norfolk, et a été créée en juin 2010, comptant deux directeurs, mais aucun salarié". Le statut juridique du vol et ses conditions d'organisation restent aussi à reconstituer. "L'enquête le montrera et ses conclusions seront décisives pour l'indemnisation des parties (famille, clubs, etc)" écrit 'Le Point'.

Enfin, d'après Ouest-France, les "fameux" McKay (Willie et son fils Mark, qui a la licence d'agent que son père a perdu), des agents écossais à la réputation assez sulfureuse, sont impliqués dans ce drame, comme ils l'étaient dans le transfert du buteur argentin de Nantes à Cardiff. Mark McKay a reconnu une implication mais nié en savoir plus, en déclarant :

"Je peux confirmer que lorsqu’Emiliano Sala nous a informés, moi et Meissa N’Diaye (son agent), qu’il souhaitait revenir à Nantes après sa visite médicale et sa signature vendredi à Cardiff, j’ai commencé à arranger un vol privé pour le ramener à Nantes samedi matin. Ce soir-là (vendredi), il m’a été confirmé qu’un avion était disponible pour amener Emiliano samedi pour qu’il puisse rester à Nantes jusqu’à ce qu’il doive revenir à Cardiff. J’étais en contact avec les officiels de Cardiff City et les agents du joueur lors de ces derniers jours difficiles et je continuerai de l’être. Je veux clarifier que, malgré toutes les allégations parues dans les médias, l’avion étant impliqué dans ce terrible accident n’appartient d’aucune manière à moi ou à un membre de ma famille".

Mais tout ça ne ramènera pas Emi, ni son pilote...

Disparition d'Emiliano Sala : pilote pas habilité, avion d'une société-écran, des éléments troubles...

Contenu sponsorisé

En continu