Deveseleer défend le Proyecto Crecer et la "stratégie d'anticipation" des Girondins

Deveseleer défend le Proyecto Crecer et la "stratégie d'anticipation" des Girondins

Le - Club- Par

Parfois un peu critiqué par certains, mais pourtant méconnu par beaucoup, le partenariat entre le Proyecto Crecer (centre de formation réputé en Argentine) et les Girondins de Bordeaux, renforcé ces dernières années par un contrat avec les Newell's Old Boys (club de D1 argentine) pour faire la passerelle, a fait l'objet d'un article sur le site d'RMC.

Au-delà de rappeler le fonctionnement et les origines de ce dispositif intéressant sur le papier mais qui tarde à apporter quelque chose de concret au FCGB (cf les cas Sala, Vada et Castro), cet article propose des explications de la part d'Alain Deveseleer, directeur général des Girondins, qui défend ce beau projet ainsi que la "stratégie d'anticipation" du club sur la formation et le recrutement au niveau des jeunes :

"Lorsqu’on a 30 joueurs professionnels sous contrat, ce n’est pas ce qu’on appelle être frileux. On oublie trop souvent que les Girondins ont une stratégie de recrutement décalée. Les efforts sont faits en milieu de saison, c’est de l’anticipation. Fatalement, on parait peu actifs l’été mais l’ambition, c’est au quotidien. Rares sont les clubs de Ligue 1 qui, comme nous, investissent au mois de janvier et participent activement au mercato hivernal.

http://cdn.girondins.com/sites/default/files/upload/2014.07.13-finale-argentin-sala-orban-vada.jpg

(...) Nous considérons les joueurs du Proyecto comme nos propres jeunes, délocalisés à 9 000km. C’est une histoire humaine, bien avant d’être une histoire contractuelle. (...) Newell's Old Boys est un club historique. Pour tous les jeunes joueurs, ce sera l’occasion de travailler dans un club majeur d’Argentine. Le but de cette convention (qui court jusqu’en 2016, ndlr) est de proposer une étape entre le Proyecto Crecer et les Girondins de Bordeaux. (...) Ces jeunes progressent. La formation, elle nous demande beaucoup de temps et une débauche très importante d’énergie. Mais nous ne sommes ni dans l’urgence, ni dans l’attente obligatoire de résultats. Il y a un plan bien établi."

Malheureusement, un exemple actuel, en plus de Sala, Vada et Castro, pourrait contrarier la logique de Deveseleer et celle du club puisque le jeune milieu Daniel "Nano" Mancini, formé au Proyecto et actuellement en train de s'imposer comme un titulaire avec les "NOB", a indiqué récemment à un média local argentin que malgré plusieurs visites faites en France il préférait pour l'instant rester au pays ; même si, contractuellement, Bordeaux aurait bien la possibilité de le récupérer en offrant aux Newell's Old Boys un pourcentage à la revente.

En continu