Des Bordelaises en EdF A : rêve ou (bientôt) réalité ?

Des Bordelaises en EdF A : rêve ou (bientôt) réalité ?

Le - Sélections - Par

C'est ce mercredi que Corinne Diacre, sélectionneuse de l’Équipe de France féminine A, donnera sa troisième liste de joueuses en vue des deux prochains matches amicaux des Bleues ; dont celui contre la Suède à Bordeaux, au Parc Lescure, le lundi 27 novembre prochain. La billetterie est d'ailleurs TOUJOURS OUVERTE, sur ce lien, concernant cette affiche.


https://www.girondins33.com/storage/breves/1510147380_breve.jpg


Mais alors que l'EdF s'apprête donc à venir jouer à Bordeaux, on se demande si, au profit de leur bon début de saison en Division 1, des joueuses girondines ne peuvent pas prétendre à... une première convocation. Les récents appels en EdF B d'Andréa Lardez (latérale droit), Sophie Istillart (milieue déf'), Juliane Gathrat (milieue off') et Nadjma Ali Nadjim (attaquante de couloir, auteure d'un joli doublé pour sa toute 1ère sélection) ont ainsi montré que rien n'était impossible.


De plus, Diacre avait fait savoir, dès sa prise de fonctions cet été, qu'elle était prête à redistribuer les cartes, sans tenir compte des statuts. L'ex coache de Clermont l'avait alors très vite prouvé, dès sa première liste, en convoquant 6 nouvelles têtes et en se privant de Marie-Laure Delie, Élodie Thomis ou bien encore Gaëtane Thiney, anciennes cadres tricolores. Pour sa 2ème liste, Diacre avait même... récidivé en prenant pour la première fois les Guingampaises Charlotte Lorgéré et Faustine Robert, mais aussi... Élisa Launay, ex gardienne bordelaise, désormais à Lille. Aujourd'hui, le LOSC comme l'EAG sont des équipes étant moins bien classées que Bordeaux, alors pourquoi ne pas espérer voir des Girondines en EdF A cette fois-ci ? Pour Jérôme Dauba, entraîneur des 'FCGB Girls', ce serait en tout cas une suite logique au travail et à la progression de ses jeunes joueuses, et principalement de celles déjà appelées en équipe B, dont 2 (Lardez et Istillart) sont au club depuis l'époque ES Blanquefort.


https://medias.lequipe.fr/img-photo-jpg/diacre-corinne/1500000000857478/314:207,2500:1664-624-416-75/d5d75.jpg

S. Mantey / L’Équipe


Mais du coup, qui d'Andréa Lardez, Sophie Istillart, Juliane Gathrat ou Nadjma Ali Nadjim aurait alors le plus de chances de gratter une place ? Pour Andréa (23 ans), c'est encore un peu ouvert, car la titulaire, Jessica Houara-d'Hommeaux (30 ans, Lyon), est blessé. La Parisienne Eve Périsset (22 ans) étant polyvalente ; c'est donc la joueuse de Montpellier Marion Torrent (25 ans) qui a, assez récemment, pu fêter ses premières capes sur ce couloir droit, où Charlotte Lorgeré (23 ans, Guingamp) a aussi honoré une première sélection.


Au milieu, pour Sophie et Juliane (21 ans chacune), la concurrence est plus rude. Élise Bussaglia (32 ans, FC Barcelone), Camille Catala (26 ans, Paris FC), Amandine Henry (28 ans, Lyon) ou bien encore Kheira Hamraoui (27 ans Lyon) et Sandie Toletti (22 ans, Montpellier) sont a priori déjà installées - au moins dans le groupe -, et la jeune Grace Geyoro (20 ans, Paris) fait forte impression, tout comme Aminata Diallo (22 ans, Paris) et Léa Le Garrec (24 ans, Guingamp). Sans parler du fait que Gaëtane Thiney (32 ans, PFC) reste une candidate très crédible. Mais pour faire des essais et tenter des coups tactiques, qui sait si une bordelaise ne pourrait pas avoir tapé dans l’œil du staff de Corinne Diacre... ?


https://www.girondins33.com/storage/breves/1509131460_breve.jpg


Devant, Eugénie Le Sommer (28 ans, Lyon) est incontournable, tandis que Valérie Gauvin (21 ans, Montpellier) et Ouleye Sarr (22 ans, Lille) semblent avoir récemment gagné leurs places. Un retour de Marie-Laure Delie (29 ans, PSG) reste envisageable, alors que Delphine Cascarino (20 ans, Lyon), Clara Matéo (19 ans, PFC), Kadidiatou Diani (22 ans, PSG), Viviane Asseyi (23 ans, Marseille) et Faustine Robert (23 ans, EA Guingamp) représentent un bel avenir pour les Bleues. Et elles ne sont pas les seules. Ça semble donc bouché pour 'Nani', l'ailière girondine.


Mais pour elle comme pour les autres, une sélection en A serait une grande surprise, au moins autant qu'une énorme récompense. La tendance reste quand même à la prudence, car le chemin est encore très long vers cet objectif suprême pour tout joueur ; et toute joueuse.


Des Bordelaises en EdF A : rêve ou (bientôt) réalité ?

Contenu sponsorisé

En continu