David Terrier : "Les joueurs comprennent très bien"

David Terrier : "Les joueurs comprennent très bien"

Le - Économie - Par

David Terrier, le président de l'UNFP, a évoqué dans l'After Foot (RMC) la pensée des joueurs qui voient leur rémunération diminuer en cette période de confinement. L'unanimité trouve normal que les salaires soient revus à la baisse et d'autres joueurs engagent même des mesures exceptionnelles : 

"Les joueurs comprennent très bien que nous sommes dans un pays qui souffre, dans un monde qui souffre. Ils comprennent très bien les mesures entreprises par rapport à leurs salaires. Le fait que leur salaire il soit baissé, comme la loi l'impose et comme pour tous les salariés en France, ça leur semble évidemment normal. Il y a même des joueurs qui ont accepté que leur salaire soit un petit peu plus baissé pour que ceux qui s'occupent des équipements, ou bien les administratifs, qui ont des salaires moindres par rapport aux joueurs de football, puissent eux rester à 100%. Et ils négocient ça avec leur président."

"Nous ne sommes pas impliqués là-dedans. Quand ils nous appellent, c'est pour nous demander des conseils entre le chômage partiel, le chômage total, savoir ce qui engendre quoi, les temps de travail qui seront demandés et qui seront très lourds pour les joueurs, si les temps de travail seront décomptés, etc. On est là pour leur donner des renseignements sur ces sujets-là. Chaque président est le décideur dans son club, ce en fonction de sa situation économique. Il y a également des présidents, que je ne citerai pas, dans certains grands clubs qui essaient de négocier des baisses de salaire de 50% avec certains joueurs. Quand le joueur nous appelle et qu'il nous demande s'il a le droit de faire ça, on répond que 'non il n'a pas le droit de faire ça si tu n'es pas d'accord, mais après si tu l'acceptes parce que tu es attaché au club, ou que tu as envie de le faire, le Président peut négocier un accord avec toi avec ce niveau-là'. Encore une fois, on est là pour expliquer les règles, et ce n'est pas toujours simple pour les joueurs, parce que ça ne l'est pas pour chacun de nous. Après, les accords sont les accords, mais dans beaucoup de clubs il y a des présidents qui négocient des baisses de salaire plus importantes que prévu par la loi." 

Retranscription faite par nos soins

David Terrier : "Les joueurs comprennent très bien"

Contenu sponsorisé

En continu