David Bellion : "Jouer pour ne pas perdre, on m'avait déjà perdu"

David Bellion : "Jouer pour ne pas perdre, on m'avait déjà perdu"

Le - Anciens - Par

Sur le plateau de L'Expresso (Bein Sports), David Bellion est revenu sur son ressenti global dans sa carrière : 

"J'ai aimé le foot amateur, je n'ai pas trop aimé le centre de formation. J'ai aimé Sunderland parce que je devenais un homme, je m'éclatais. Je ne comprenais pas le fait d'être ultra-sérieux. Être sérieux oui, mais me prendre au sérieux ça ne l'a jamais fait. J'ai toujours aimé quand il y avait le ballon au sol et que ça jouait. En revanche dès que c'était jouer pour ne pas perdre, moi on m'avait déjà perdu. C'est pour cela que je suis allé au Red Star sur la fin, je n'étais plus dedans et là-bas j'ai retrouvé l'âme d'un gamin."

L'ancien Bordelais - auteur de 27 buts en 156 matchs sous le maillot au scapulaire - évoque également son profil sur terrain : 

"Je n'étais pas un joueur modèle pour un entraîneur. Ils ont besoin de soldats, et ce n'était pas mon truc. Par contre, si on me demandait de jouer au foot et que ça jouait au ballon, j'étais tout le temps le premier à m'éclater."

David Bellion : "Jouer pour ne pas perdre, on m'avait déjà perdu"

Contenu sponsorisé

En continu