Christophe Dugarry : "Le Qatar ? Il n’y avait aucune logique, c’est très vite devenu n’importe quoi"

Christophe Dugarry : "Le Qatar ? Il n’y avait aucune logique, c’est très vite devenu n’importe quoi"

Le - Anciens - Par

Parti de Bordeaux en janvier 2003, pour le club de Birmingham, suite à... une bagarre avec Eduardo Costa, Christophe Dugarry n'a pas vraiment, non plus, fait long feu en Angleterre, allant ensuite terminer sa carrière d'attaquant du côté du Qatar. Un choix de carrière sur lequel il est rapidement revenu, dans son émission sur RMC.


"Le Qatar ? J'y suis allé pour arrondir les fins de mois, car je n'avais pas gagné assez d'argent (rire) ! En fait, pour te convaincre, ils disaient, déjà, qu'ils voulaient se développer, avoir la Coupe du Monde, et qu'il voulait que tu encadres les jeunes joueurs pour faire progresser l'équipe nationale... Mais j’ai juste demandé : ‘c’est combien ?’ (rires) ! A l’époque, ils prenaient souvent des anciens : Batistuta, Hierro, Guardiola. On a un peu servi de têtes de gondole, sauf qu’après il n’y avait aucune logique et c’est très vite devenu du grand n’importe quoi ! Ce n’était pas très professionnel dans l'organisation. Ils faisaient venir une 'star' par ci par là, mais rien de plus. Les stades étaient grands mais absolument vides, les télés diffusaient pour personne, il n'y avait pas d'engouement. Et rien n'était organisé. Pour vous dire, la veille du championnat, tu ne sais pas à quelle heure tu joues le lendemain !"

Christophe Dugarry : "Le Qatar ? Il n’y avait aucune logique, c’est très vite devenu n’importe quoi"

En continu