Christophe Dugarry : "J'ai pris une tarte dans la gueule de la part de Laurent Blanc"

Christophe Dugarry : "J'ai pris une tarte dans la gueule de la part de Laurent Blanc"

Le - Anciens - Par

Sur RMC, dans un débat autour de Raphaël Varane - défenseur central du Real Madrid et des Bleus - qui aurait intérêt à être moins 'propre' et plus agressif dans son jeu et son attitude, Christophe Dugarry a sorti une belle anecdote sur Laurent Blanc. Champions du Monde et d'Europe ensemble, avec la France, l'ancien attaquant des Girondins et l'ex entraîneur du FCGB ont pourtant eu une première rencontre très mouvementée sur les terrains, comme adversaires. Récit de 'Duga', à partir du gars Varane.

 

"Il ne faut pas trop forcer sa nature. Il ne faut pas que Varane devienne juste un aboyeur, à gueuler sur tout le monde, mais à risquer de sortir de son match. Il y en a qui sont capables d'aboyer, de parler à tout le monde, tout en restant dans leur match ; et d'autres non, il ne savent pas gérer les deux. Donc on ne changera pas sa nature à Varane, mais à un moment il est quand même défenseur central. Ça veut dire qu'il faut d'abord défendre correctement, mais qu'il doit aussi savoir bien communiquer, un minimum, malgré tout, pour les couvertures, les marquages etc. Un défenseur central muet, ce n'est pas possible ! Et pour moi, Varane ne s'exprime pas suffisamment sur le terrain, et il doit se faire violence, même si on ne changera pas sa nature, car ces efforts vont le faire progresser.

 

https://www.zupimages.net/up/18/15/mv2x.jpg

 

(...) Vous savez, lors du premier match que j'ai joué contre Montpellier, avec Bordeaux, Laurent Blanc - pour l'histoire - m'a mis une tarte, sur un corner. J'ai pris une tarte dans la gueule de la part de Laurent Blanc. Alors je ne dis pas qu'il faut faire ça, que Varane doit le faire, mais ça montre qu'il faut avoir ce petit quelque chose qui permet d'être plus concerné, plus agressif et plus méchant. Dans un duel, il faut parfois savoir déstabiliser les attaquants psychologiquement, par le caractère, le vice, quitte à être 'sale'. Laurent Blanc, il savait aussi faire ça. Et pourtant, on disait : 'Qu'est-ce qu'il est propre et intelligent Laurent Blanc !' (rire)... (...) Comment j'ai réagi après sa tarte ? Ah ben je n'ai rien fait rien, rien du tout. J'ai pris une tarte dans la gueule, le ballon est sorti, et voilà, c'est tout (rire). C'est le jeu, c'est comme ça. Mais si jamais Laurent Blanc vient - enfin ! - nous parler, un jour, et qu'il accepte de venir sur RMC on lui en reparlera (rire)... Je vous le promets."

Christophe Dugarry : "J'ai pris une tarte dans la gueule de la part de Laurent Blanc"

Contenu sponsorisé

En continu