Charles Camporro raconte sa découverte de Malcom, dès... 2014

Charles Camporro raconte sa découverte de Malcom, dès... 2014

Le - Interview - Par

Travaillant toujours pour les Girondins, qu'il conseille sur le marché brésilien après en avoir été le directeur sportif pendant longtemps, Charles Camporro a témoigné, dans L’Équipe, concernant Malcom, qu'il a repéré très jeune et dont il a participé à la venue au FCGB, en janvier 2016.


"C'est en janvier 2014, lors de la coupe de São Paulo, qu'il m'a tapé dans l’œil. Dans cette compétition, il y a environ deux-cents équipes de joueurs âgés de 18-20 ans venus de tout le pays. Malcom avait marqué 5 ou 6 buts et son équipe était allée en finale. Il avait déjà sa qualité de passe, sa prise de risque et sa maturité, car il était en avance, et ça a toujours été le cas. (...) En équipe de jeunes du Brésil et au Corinthians, il faut supporter le poids du maillot, c'est très lourd comme atmosphère. Ça passe de l'applaudissement à l'insulte, et on ne regarde pas ton âge.


(...) Quand Wahbi Khazri est parti (à Sunderland pour 12-15M€, NDLR), Bordeaux devait vite trouver un remplaçant, et il y avait moins de concurrence pour Malcom sur le marché hivernal. (...) Malcom est spontané, il me rappelle Denilson, que j'avais fait venir à Bordeaux. C'était un chambreur qui se donnait à fond sur le terrain. Mais à côté de ça, vous n'arrivez pas à le faire parler sérieusement."



Charles Camporro raconte sa découverte de Malcom, dès... 2014

En continu