Cédric Anselin : "J'ai un devoir de parler de mon histoire"

Cédric Anselin : "J'ai un devoir de parler de mon histoire"

Le - Anciens - Par

Le site du 'Parisien' consacre un émouvant portait à Cédric Anselin, cet ancien espoir des Girondins de Bordeaux qui n'a pas réalisé la carrière espérée, car freiné par des blessures, et a ensuite connu des années de galère, à tous les niveaux, sur lesquelles il se confie, sans tabou. Aujourd'hui, Cédric Anselin (40 ans), qui entraîne en amateur du côté de Norwich (Angleterre), se dit "enfin heureux". Vu son témoignage, lui qui a fait deux tentatives de suicide, il revient de loin :


« Je me suis senti rejeté, je n'étais pas préparé à l'échec. Je vivais dans ma bulle de footballeur et elle a éclaté. C'est brutal. (...) Je me lève le matin sans motivation, je suis perdu. Tout se bouscule dans ma tête. (...) Deux jours après un retour de Bolivie, après avoir attrapé la malaria, ma banque m'annonce un découvert de 400 000 €. Un membre de ma famille, très proche, m'avait volé. J'avais toujours fait attention à mon argent... J'ai 24 ans et je dois vendre ma maison, ma voiture, mes vêtements. Je n'ai plus rien. (...) Je me renferme sur moi-même parce que j'ai honte. Je trouve un job d'homme à tout faire dans un camping. Je vis avec ma copine dans une caravane. Je commence à boire, à prendre du poids. Je ne m'aime plus, je suis sans espoir, déprimé.


(...) La dépression avait pris le contrôle de mon cerveau et je me suis soigné. J'ai changé ma manière de vivre. Les docteurs me donnent les outils pour gérer les mauvais jours. Je rejoue même au foot. Je raconte mon histoire aux jeunes. Je donne des conférences pour éduquer sur les risques de la dépression. J'ai un devoir de parler de mon histoire. »


Cédric Anselin : "J'ai un devoir de parler de mon histoire"

Contenu sponsorisé

En continu