Bruno Irlès : "Même avec cinq changements, je n’ai pas mis une équipe B"

Bruno Irlès : "Même avec cinq changements, je n’ai pas mis une équipe B"

Le - Camp Adverse - Par

Entraîneur heureux de la qualif' de Pau (3-2, après prolongations) pour les 1/8èmes de finale de la Coupe de France, mais soucieux pour l'objectif montée en Ligue 2, Bruno Irlès réagit ainsi après le succès contre Bordeaux :

"Quand on est entraîneur, on est fier de ses joueurs et on mesure plus les conséquences pour l'après, alors que quand on est joueur on est plus sur l'instant présent. On est quand même confiant pour la suite du championnat, même si pas dans une bonne dynamique. Mais les sourires de ce soir (hier) vont faciliter la récupération. Avant le match, j'avais dit aux joueurs que pour ne pas avoir de regrets il fallait faire du Pau FC, ne pas se prendre pour d'autres et risquer de déjouer. Donc mes joueurs ont agréablement répondu à mes attentes, mais ils ne m'ont pas surpris. Ce sont ceux que je connais et ils ont montre les mêmes valeurs qu'en championnat : la générosité, le fait de ne pas lâcher, de ne pas baisser la tête quand l'équipe de L1 revient au score en restant dans les consignes et en faisant ce qu'on avait travaillé dans la semaine.

(...) Si j'ai fait tourner pour privilégier le championnat de National ? Non, car pour moi j'ai 15 titulaires, donc même avec 5 changements par rapport à notre dernier match je n’ai pas mis une équipe B, car je n’ai jamais galvaudé cette Coupe de France. J’ai dit que ce n’était pas ma priorité la Coupe, mais je ne me permettrai pas de la galvauder ; puis je suis compétiteur... Donc, à partir du moment où j’aligne une équipe, ce n’est pas pour faire de la figuration. Mais je suis satisfait de la rentrée de quelques joueurs et du travail de tous, car je sais que je peux compter sur mes 15 joueurs pour être titulaires, même si la fatigue va en entamer quelques-uns. Mais c'est à moi de continuer à gérer l’effectif comme je l’ai fait jusqu’à maintenant. Après, c’est un 16ème de finale de Coupe de France, on n’a pas gagné la Coupe de France ni la Ligue des Champions. Je sais qu'ici on n'a pas l'habitude, mais il ne faut pas non plus... C’est un sentiment de plaisir, mais que je suis capable de relativiser. Je veux surtout que le Pau FC regarde en haut en championnat."

Retranscription d'ARL faite par nos soins

Bruno Irlès : "Même avec cinq changements, je n’ai pas mis une équipe B"

Contenu sponsorisé

En continu